OVHcloud : ce qui coince encore à Strasbourg

CloudServeurs
OVHcloud situation semaine 29 mars

Contrarié par les opérations de nettoyage après l’incendie à Strasbourg, OVHcloud l’est aussi par la remise en baie des serveurs et la reconstruction des clusters. Que lui reste-t-il à rétablir ?

Entre Octave Klaba et OVHcloud, les communications se croisent… et ne se ressemblent pas toujours. Les messages que le premier poste sur ses réseaux sociaux – essentiellement Twitter – sont parfois contredits à quelques heures d’intervalle par les mises à jour que l’hébergeur effectue sur son ticket de suivi de l’incident.

Ce fut, par exemple, le cas à propos des derniers serveurs à remettre en fonction dans le datacenter SBG3. Samedi matin, Octave Klaba avait annoncé la finalisation du nettoyage pour mardi 30 mars. Dans la soirée, OVHcloud avait mis à jour son ticket pour indiquer l’échéance du… mercredi 31 mars.

Pour SBG4, la situation est plus claire : l’ensemble des serveurs sont repartis, depuis vendredi. Au contraire, elle reste floue pour deux éléments en particulier. D’un côté, le redémarrage des serveurs qui se trouvaient dans SBG1. De l’autre, celui des services PCS (stockage objet). Le doute ne réside pas tant dans la capacité à récupérer les uns et les autres que dans le délai qui sera nécessaire.

Pour PCS, cela fait plusieurs fois que la date est repoussée. En partie pour des problèmes de remise en baie. La voilà désormais fixée au mardi 30 mars pour un accès en lecture. Le même jour, les clients devraient pouvoir accéder à l’ensemble des backups VPS récupérables. Ainsi qu’à une partie des backups PCI (le reste serait disponible mercredi 31 mars).

Le puzzle Hosted Private Cloud

Concernant les reliquats de SBG1, la situation est la suivante :

  • Serveurs des salles 61A/D : remise en service à partir du mardi 30 mars dans le datacenter SBG4
  • Serveurs des salles 61E et 62E : fin du nettoyage le même jour, puis transfert vers Roubaix, Gravelines et SBG4 afin de relancer les services jeudi et vendredi

Au dernier pointage, 84 % des VPS de SBG3 sont de retour ; et 80 % des dédiés. L’offre Hosted Private Cloud se rétablit plus doucement. Amorcé le 25 mars, le redémarrage est complexe. Pour chaque client, il faut assembler des services répartis sur trois étages, entre une centaine de baies, dont certaines en cours de nettoyage. La partie datastore fait par ailleurs l’objet d’un avertissement, au 4e étage de SBG3.

Tableau Hosted Private Cloud

Illustration principale (datacenter de Roubaix 5) © OVHcloud

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT