PostgreSQL 9.0 : cap sur la sécurité

Bases de donnéesSécurité

La réplication fait maintenant partie de la panoplie standard de PostgreSQL 9.0. Une version importante en terme d’innovations technologiques.

Après une longue période de développement, le système de gestion de bases de données PostgreSQL passe aujourd’hui en version 9.0.

La plus grosse nouveauté est sans conteste la fonction de réplication intégrée à cette nouvelle mouture. Elle permet de copier le contenu d’une base de données d’un serveur maitre vers de multiples serveurs esclaves. Une fois la réplication effectuée, PostgreSQL s’assure que le contenu des différents serveurs demeure identique. Cette fonction de réplication servira soit à alimenter un serveur de secours, qui prendra le relai en cas de panne, soit à augmenter les performances d’une infrastructure, en permettant de disposer de multiples serveurs accessibles en lecture (seul le serveur maitre accepte les opérations d’écriture).

« La réplication interne de la version 9.0 et la possibilité d’interroger un serveur de reprise sont les fonctionnalités les plus demandées depuis de nombreuses années », constate Simon Riggs, CTO de 2ndQuadrant et chef du projet ‘reprise à chaud’. « Une réplication continue efficace et à faible latence, offre une meilleure protection de vos données, tandis que la reprise à chaud réduit le coût total de possession. Au sein des produits propriétaires, cette possibilité, optionnelle, coûte plusieurs milliers de dollars. »

Plus de deux cents nouveautés et améliorations sont présentes dans cette mouture. Nous notons ainsi la mise à jour in situ de PostgreSQL 8.3 et 8.4 vers la version 9.0, la présence de binaires 64 bits pour Windows, une gestion plus facile des permissions et de multiples optimisations qui permettent d’augmenter les performances du logiciel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur