Première condamnation d’un groupe chinois ‘spammeur’

Sécurité

Une société de Shenzhen a été condamnée à payer 625 dollars pour avoir envoyé de nombreux pourriels depuis le mois de janvier de cette année

C’est la première condamnation officielle dans le pays. La Chine s’est lancée depuis peu dans une vaste opération de chasse aux ‘spammeurs’. L’initiative, initiée en mars 2006, est dénommée :

“Measures for the Administration of Internet Email Service”. Le gouvernement de l’Empire du Milieu envoie un signal fort aux délinquants du Net. “Cette condamnation est un avertissement pour tous les internautes chinois qui se livrent au spamming” précise Zhang Aiping, le vice-directeur de l’administration des communications de la province de Guangdong, interrogé par le journal China Daily. Cette régulation a pour objectif de bannir les pourriels des boîtes de réception, à terme tous les emails frauduleux seront marqués d’un AD pour “advertisement”. Les sociétés et même les individus qui se livrent à cette pratique risquent de payer une amende qui pourra grimper jusqu’à 3.750 dollars précise le régulateur chinois. La province de Guangdong, dans le sud de la Chine, est considérée comme une zone de forte activité économique. Depuis trois ans, elle est l’une des cibles préférées des spammeurs chinois. “À elle seule, cette province reçoit 10% du nombre de spams qui se propagent en Chine” indique Zhang Aiping. Pour cette raison, l’administration en charge des communications de la province a décidé de lancer une vaste campagne contre les e-mails illégaux depuis le mois de juin. Il reste que beaucoup d’internautes seraient septiques sur son réel impact. “Je reçois toujours, beaucoup de pourriels”, indique un internaute qui travaille dans une société de la province de Guangzhou. “J’ai perdu beaucoup de mon temps de travail à les supprimer” Le spam est en augmentation dans le pays depuis le mois de juillet”, peut-on lire dans un rapport publié par la “Internet Society of China” (ISC). La Chine qui compte près de 111 millions d’internautes est le second pays le plus connecté derrière les États-Unis. Chacun de ces pays a reçu 16,8% des pourriels qui ont circulé sur la Toile entre août 2004 et avril 2005. Selon l’ISC, les Chinois reçoivent près de 50 milliards de “pourriels” par an. Pour conclure, cette instance indépendante annonce qu’elle entraîne actuellement un millier d’administrateurs pour améliorer le niveau de sécurité des sociétés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur