Programmation : Xojo pourra créer des applications Raspberry Pi

DéveloppeursEditeurs de logicielsProjets
Raspberry Pi A Plus

Xojo 2015r3 proposera une nouvelle plate-forme cible : le Raspberry Pi. La création d’applications desktop pour cette machine ne sera toutefois pas possible dans cette première version.

L’éditeur américain Xojo vient de boucler sa XDC 2015 (Xojo Developers Conference). L’occasion de découvrir les nouveautés qui seront mises à la disposition des utilisateurs de cette solution de programmation multi-plate-forme.

La grosse annonce de cette édition est l’arrivée programmée d’une version de Xojo capable de créer des binaires adaptés au Raspberry Pi. Ce RAD pourra ainsi être employé dans le cadre du développement d’applications dédiées au célèbre pico-ordinateur britannique, qui a su conquérir le cœur des grands éditeurs (Windows 10, Java, Mathematica, etc.).

Le support Raspberry Pi sera proposé sans surcoût à ceux disposant d’une licence Pro (699 dollars par an). Notez que des licences dédiées spécifiquement – et uniquement – au développement sur Pi seront proposées. Seront-elles accessibles à un prix discount ?

Dans un premier temps, le support restera limité aux applications en ligne de commande et aux projets Web. Il est donc peu probable que l’environnement de développement Xojo soit utilisable directement sur un Raspberry Pi. Réponse à l’ensemble de ces interrogations dans le courant de l’année, lors de la sortie de Xojo 2015r3.

Nouveau framework

La R3 de Xojo devrait apporter également une autre nouveauté d’importance : la capacité à générer des applications 64 bits en environnements Windows, Linux et OS X.

Une annonce qui suppose aussi le basculement vers le nouveau framework – déjà adopté pour la création d’applications iOS – mais aussi vers le compilateur de nouvelle génération, capable de créer du code nettement plus optimisé que précédemment.

Xojo 2015r3 devrait répondre aux demandes des développeurs, qui attendent le nouveau framework depuis maintenant plusieurs années. Notez que cette version permettra aussi de créer des plug-ins directement en code Xojo (et non plus en C/C++), ce dernier étant compilé en code LLVM compatible avec toutes les plates-formes couvertes (Windows, OS X, Linux et iOS).

Seule contrepartie de toutes ces annonces, une plate-forme sera abandonnée avec Xojo R3 : Windows XP. Le framework rénové et le compilateur LLVM resteront donc hors de portée de cet OS. Cap sur les nouvelles plates-formes ; le support web (drag and drop…) et iOS (notifications…) sera pour sa part amélioré.

Nouvelles offres Cloud

Dernière annonce, le doublement de la capacité des offres Xojo Cloud. Xojo Cloud permet de déployer directement des applications web sur un PaaS optimisé et managé par les ingénieurs de la société. Les offres suivantes seront accessibles dès juin :

  • Small (49 dollars par mois) : 1 vCPU, 1 Go de RAM, 20 Go de SSD, 200 Mb/s de débit
  • Medium (99 dollars par mois) : 2 vCPU, 2 Go de RAM, 40 Go de SSD, 400 Mb/s de débit
  • Large (199 dollars par mois) : 4 vCPU, 4 Go de RAM, 80 Go de SSD, 800 Mb/s de débit

Disques SSD et support des bases de données MySQL/PostgreSQL sont maintenant fournis en standard avec ces trois offres.

À lire aussi :
Quiz Silicon.fr – L’informatique britannique, du BBC Micro au Raspberry Pi
Xojo peut maintenant créer des applications iOS
Programmation : le cloud de Xojo prend de l’ampleur


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur