Puces: l’année commence mieux que prévu

Régulations

Analystes et spécialistes se perdent en conjecture

Après une année 2004 exceptionnelle, +27,8%, le marché mondial des semi-conducteurs devait selon les spécialistes marquer le pas en 2005. En novembre dernier, le World Semiconductor Trade Statistics (WSTS), tablait sur un petit 1,5% de croissance compte tenu de la stagnation de la demande pour les appareils photo numérique et les mobiles.

D’ailleurs, les grands noms du secteur ont quasiment tous abaissé leurs prévisions, anticipant un sévère retour de bâton. Pourtant, les premiers résultats de l’année 2005 contredisent ce pessimisme. Ainsi, les ventes mondiales de semi-conducteurs ont augmenté de 15,8% à 18,1 milliards de dollars en février sur un an, annonce le WSTS. Et le mois de février est traditionnellement un des moins bon de l’année. Les revenus tirés des microprocesseurs ont augmenté de 11% sur un an, les ventes de mémoires DRAM de 36% et les circuits spécifiques pour équipements mobiles de 53%. “Les ventes mondiales de semi-conducteurs ont été plus fortes que prévu au cours des deux premiers mois de 2005”, constate le président du cabinet d’études américain Semiconductor Industry Association (SIA), George Scalise. “La stagnation des ventes en janvier suivie par une légère baisse d’un mois sur l’autre en février constituent des signes encourageants, étant donné que ces deux mois sont normalement des périodes calmes pour le secteur. Malgré les prix records de l’essence, les ventes au détail ont continué à progresser”, ajoute George Scalise. Face à ses contradictions, la SIA se refuse désormais à faire de nouvelles prévisions…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur