Puces: un premier trimestre bien meilleur que prévu

Régulations

Le marché devait ralentir. Or, dans les faits, il n’a pas levé le pied

Après une année 2004 exceptionnelle, à +27,8%, le marché mondial des semiconducteurs devait selon les spécialistes marquer le pas en 2005. En novembre dernier, le World Semiconductor Trade Statistics (WSTS), tablait sur un petit 1,5% de croissance compte tenu de la stagnation de la demande pour les appareils photo numériques et les mobiles.

Pourtant, les premiers résultats de l’année 2005 contredisent ce pessimisme. Ainsi, les ventes mondiales de semiconducteurs ont augmenté de 13,2% au premier trimestre, période traditionnellement atone pour le secteur. On doit ces performances à une demande plus soutenue que prévu sur les segments des téléphones portables, des ordinateurs personnels et de l’électronique grand public, annonce la Semiconductor Industry Association (SIA). Le montant global des ventes a atteint 55,3 milliards de dollars, contre 48,9 milliards sur les trois premiers mois de l’an dernier, précise l’association professionnelle. Par rapport au quatrième trimestre 2004, les ventes n’ont progressé que de 0,4%. “La vigueur inattendue des ventes de semiconducteurs, avec une hausse de 13% par rapport à une période très active il y a un an, constitue un signe positif pour le secteur”, explique le président de la SIA, George Scalise. Les prévisions précédentes de stagnation des ventes annuelles “semblent désormais avoir été exagérément prudentes”, concède l’Association qui avait multiplié les signes pessimistes fin 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur