Qualcomm Zeroth, une puce qui carbure aux neurones

Composants

Avec comme modèle le cerveau humain, la puce Zeroth développée par Qualcomm s’appuie sur l’apprentissage et non plus un simple programme. Qualcomm veut l’associer à de futurs SoC Snapdragon dans les smartphones.

Nos terminaux mobiles doivent toujours être plus “intelligents”, anticiper nos besoins et partager notre perception du monde. Une complexité de calcul qui trouve ses limites avec les actuelles architectures informatiques handicapées par leur consommation électrique et leur dimensionnement.

Mimétisme avec le cerveau

C’est la raison pour laquelle, des équipes de recherche et développement de Qualcomm planchent depuis plusieurs années sur une nouvelle architecture informatique.

A l’instar de SyNAPSE, l’architecture de puce développée par IBM qui s’inspire du cerveau, il s’agit d’un nouveau type de processeur qui imite le cerveau humain et le système nerveux. On parle alors de dispositifs cognitifs puisque capables d’apprendre.

Apprentissage et perception de l’environnement

La puce Zeroth qui porte en germe les fruits de ces travaux confère ainsi au dispositif qui l’embarque la faculté d’apprendre. Elle est associée à une suite d’outils logiciels qui le lui permettent à l’instar du cerveau humain. Dans une vidéo (voir ci-dessous), Qualcomm montre ainsi un petit robot chien embarquant une puce Zeroth capable d’apprendre par renforcement positif, le stimulus étant ici l’encouragement. Le robot apprend en fonction de la rétroaction avec son environnement.

A terme, Zeroth donnera la capacité aux dispositifs qui l’embarqueront de percevoir le monde comme les humains. Dans cette optique, le neurone est au cœur des recherches et les chercheurs en ont créé un modèle mathématique. Il reproduit fidèlement le fonctionnement des neurones biologiques qui transmettent des impulsions électriques.

A ce stade, Qualcomm ne parle plus de CPU (Central Processing Unit) mais de NPU pour Neural Processing Unit.

La société californienne veut l’intégrer dans des appareils mais estime que ce NPU pourra également fonctionner de pair avec ses futurs SoC Snapdragon. Des programmes reposant sur des langages informatiques “traditionnels” viendront alimenter le SoC tandis que le NPU Zeroth “éduquera” le dispositif à l’interaction et au comportement de type humain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur