RECAP 2007, HORIZON 2008 : autrement…(1) chaud, chaud le 'Data center'

Logiciels

Laissons les thèmes à la mode – tels que la virtualisation, les « green data centers », la diminution du nombre d’éditeurs de logiciels spécialisés (sur la BI par exemple), la lutte entre Microsoft et Google, sans oublier Intel versus AMD,… Voyons les choses autrement, en 5 épisodes

Voir autrement? Essayons de distinguer les causes des effets.

Episode 1 : il fait de plus en plus chaud au Data Center !

Les gros exploitants de centre informatique vous le diront : le data center a pris un coup de chaleur depuis qu’on y entasse les serveurs x-86 par paquets de quatorze.

Les exploitants sérieux qui refroidissent correctement leur centre constatent en 2007 que l’électricité devient le poste de coûts externes n°1. Il faut donc s’attendre en 2008 à ce que des mesures soient prises pour baisser ce poste. Or, que voit-on ?

Sur le poste «électricité », effectivement, les fabricants de microprocesseurs visent des baisses de consommation à puissance égale ou supérieure. AMD et Intel se battent à coup de « Average CPU Power » pour démontrer que leur rapport puissance au kilo-watt (kW) est le meilleur. Il en va de même des constructeurs de baies ‘RAID‘, gros consommateurs eux aussi.

La consolidation des machines (via la virtualisation) en augmentant le taux d’usage (de 15% à 50% dit-on) va aussi dans le sens d’une économie du courant consommé. Ainsi, VMware signe le protocole de Kyoto !

L’utilisateur exploitant, hélas doit vivre encore avec son « vieux » matériel dispendieux en courant électrique et en calories. Il cherche à optimiser la puissance consommée pour produire et pour refroidir et essaie de tirer parti de la chaleur dégagée en la valorisant. Ceci n’est pas toujours aisé à faire dans les centres existants.

Que peut-on prévoir pour 2008 ?

Cela va continuer et, pour beaucoup, s’aggraver !

Certains responsables de data centers, en effet, n’ont pas encore pris pleinement conscience du phénomène. Les serveurs x-86 s’empilent vite et la température monte subrepticement. Les problèmes de refroidissement ne sont pas regardés en face. Les maîtrises d’ouvrage n’en sont pas conscientes. La méthode « un service = un serveur » sévit toujours. Elle va coûter cher en pannes de surchauffe. Le cercle vertueux mettra du temps à se mettre en place. D’autant plus que la facturation, si elle part du m² et du kVA est un cercle vicieux ! Il faut prendre conscience du problème et inverser la tendance ! Cela prendra du temps.

Des offres vont se développer :

cf. Schneider-APC InfraStruXure, HP « dynamic smart cooling », IBM… On peut améliorer la situation chez ceux qui souffrent déjà. En général, il s’agira d’aménager les systèmes de refroidissement en place ou de modifier certaines parties du centre informatique plus sensibles et isolées alors du reste.

On va aussi voir se construire de nouveaux Centres Informatiques. Le chiffre d’affaires des acteurs sur ce segment va exploser. Ces centres seront conformes aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale) et en profiteront pour gagner en fiabilité en respectant les standards de construction et d’aménagement interne de type Uptime Institute ou EIA942.

Des appels d’offres seront lancés avec ces spécifications. Les centres en question ne seront pas nécessairement gigantesques et ne seront pas uniquement le fait des hébergeurs.

Bref, cela chauffe mais on finira par passer au vert !

___

(*) consultant, Duquesne Research


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur