Recharge sans fil : croissance exponentielle attendue dans les 4 ans

ComposantsMobilitéSmartphonesTablettes

Si la recharge sans fil pour les terminaux mobiles a connu un essor réel avec la norme Qi, elle devrait connaître un véritable boom durant les 4 prochaines années avec des revenus substantiels à la clef.

A l’heure où la directive européenne sur le chargeur universel vient d’être adoptée, plusieurs standards sont en lice pour s’imposer dans le secteur de la recharge sans fil. Une technologie déjà maîtrisée puisque, dans tous les cas, il s’agit de transférer, avec le moins de perte possible, de l’énergie entre deux bobines par induction.

La rechargé sans fil dans les starting-blocks

Selon un rapport publié IHS le 13 mars, le marché des terminaux mobiles est suffisamment mature pour accueillir largement la recharge sans fil. Selon l’institut de recherche, le marché relatif à la recharge sans fil pour les tablettes, smartphones et autres appareils mobiles (smartwatches, bracelets connectés…) devrait ainsi être multiplié par près de 30 entre 2013 et 2018.

Actuellement, plusieurs constructeurs ont implémenté la recharge sans fil (suivant la norme Qi du WPC,Wireless Power Consortium) dans certains de leurs smartphones : Google et Asus pour la Nexus 7 2013, Google et LG pour les Nexus 4 et 5, Nokia pour certains de ses Lumia, Samsung pour les Galaxy S3 et S4 (moyennant l’acquisition d’une coque spécifique intégrant une inductance)…

Un marché de 8,5 milliards de dollars en 2018

IHS prévoit que les revenus liés aux livraisons de transmetteurs (pour les appareils de recharge) et de récepteurs (pour les terminaux mobiles) d’énergie sans fil passeront de 785 millions de dollars en 2014 (augmentation de 264% en un an) à 8,5 milliards de dollars en 2018.

« Les fabricants de smartphones et tablettes intègrent de plus en plus la fonctionnalité de recharge sans fil directement dans leurs produits », explique Ryan Sanderson, directeur associé et analyste principal pour la recharge sans fil au sein chez IHS Technology.

Selon IHS, des solutions de recharge sans fil de nouvelle génération s’imposeront dès 2016. Celles-ci impliquent un couplage « plus relâché », c’est-à-dire que la recharge peut être réalisée avec une plus grande distance entre émetteur et récepteur.

Le rapprochement annoncé en début d’année entre les alliances PMA (Power Matters Alliance) et A4WP (Alliance for Wireless Power) devrait agir comme catalyseur pour une adoption massive. De son côté, WPC travaille également sur une solution à couplage relâchée qui devrait être compatible avec sa norme Qi (à couplage rapproché).

Côté équipementiers, la réalisation de produits multimodes (c’est-à-dire compatibles avec les 3 normes d’une part et les deux types de couplage, relâché ou proche) semble incontournable. Un impératif onéreux qui s’avèrera toutefois rentable si l’adoption devient massive.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur