Recherche: Gilles Kahn, p-dg de l’INRIA, est décédé

Régulations

Ce chercheur invétéré, entré à l’institut en 1977, avait gravi les échelons sereinement, jusqu’au poste de président. Estimé de ses pairs, il était resté proche du terrain

Gilles Kahn laisse le monde scientifique orphelin. Il est décédé ce 9 février des suites d’une longue maladie – son état de santé s’étant brutalement aggravé ces derniers jours. Il était âgé de 59 ans.

Nommé président-directeur général de l’INRIA en mai 2004, Gilles Kahn “a tenu à exercer ses responsabilités jusqu’à ce jour, avec un très grand courage malgré le mal dont il était frappé”, a souligné le ministre délégué à la Recherche, François Goulard. “Nous saluons sa mémoire avec respect et reconnaissance“. L’AFP rappelle qu’il était membre de l’Académie des sciences, ainsi que de l’Académie des technologies. Il s’est notamment illustré avec des travaux sur les environnements de programmation, le parallélisme, la sémantique des langages de programmation ou encore les environnements de preuves sur ordinateurs. En décembre 2002, il avait joué un rôle essentiel dans la résolution d’un problème de logiciel en temps réel à l’origine de l’échec du vol inaugural d’Ariane 5. Diplômé de l’Ecole Polytechnique, il a travaillé à l’Université de Stanford, USA (1968-71), à celle d’Edimbourg, Grande-Bretagne (1975-76) et à l’Institut Isaac Newton, à Cambridge, Grande-Bretagne (1995). Entré en 1977 à l’INRIA, il en était devenu le directeur scientifique en 1993.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur