Réduire le TCO des entreprises avec la mémoire persistante Intel® Optane™

Big DataComposantsData & Stockage
Sponsorisé par Intel

Il existe aujourd’hui deux types principaux d’environnements très consommateurs en termes de mémoire : la virtualisation et les bases de données.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Afin de faire baisser le TCO (total cost of ownership) des serveurs, optimiser la densité des VMs (virtual machines) et élargir la mémoire des ressources existantes, Intel a créé la technologie de mémoire persistante Intel® Optane™.

Des défis de mémoire croissants face au Big Data

Les entreprises aujourd’hui sont confrontées au besoin d’augmenter le nombre de machines virtuelles en réponse à la croissance exponentielle de la donnée. En effet, l’utilisation en hausse de l’Intelligence Artificielle (« IA »), l’analyse de vidéo en temps réel, la 5G, l’internet des objets (« IoT ») représentent tous des charges de travail très intenses en termes de stockage et traitement des données. Les VMs doivent faire face à des fluctuations de charge de travail importantes et occasionnellement à des pics de demande. Pour garantir un bon niveau de performance pendant ces pics, éviter des étranglements et donc protéger les applications d’éventuelles interruptions de service, le service IT est souvent obligé d’allouer des niveaux de mémoire très élevés – quitte à la « surlouer » à la VM. Selon une étude 2018 de ControlUp, 77% des serveurs dans le monde sont « sur-provisionnés » en moyenne de 55%.

Le statu quo intenable de la mémoire 

« Or plus on a besoin de mémoire, plus le coût de la machine va augmenter. Voilà pourquoi, pour des raisons de TCO, souvent les équipes IT se limitent sur la quantité de mémoire mise dans le serveur », explique Francisco Bueno, Directeur France, Secteur Bancaire & Finance, Intel. Selon lui, les inconvénients de cette situation sont nombreux. Dans le cas de la virtualisation, cela réduit le nombre possible de VMs dans le serveur ; et dans l’autre cas, la base de données, plus il y a d’informations dans la base, plus il est important qu’elles soient en mémoire et pas sur le disque dur, qui met plus de temps à les traiter. « Il serait préférable d’avoir plus de mémoire sur le serveur pour traiter la donnée plus rapidement et offrir de l’IA et de l’analytique en temps réel pour prendre des décisions rapides, mais il ne faut pas que cela soit trop cher. On met donc le curseur entre le coût et la performance, sur ce qui est acceptable » note Francisco Bueno, qui assimile cette situation à un compromis difficile.

La mémoire persistante Intel® Optane™ : de multiples avantages principaux

Pour résoudre ce problème, Intel a lancé la mémoire persistante Optane™. Celle-ci permet d’étendre la capacité de mémoire par serveur, d’allouer la quantité de mémoire adéquate par VM, tout en maintenant un haut niveau de performance pendant les pics. Associer la mémoire DRAM pour répondre aux besoins de données « actives » et « sensibles » à la mémoire persistante Intel Optane™ pour les pics de demande et les cycles saisonniers de demande, permet d’optimiser l’utilisation des ressources tout en réduisant le TCO. Avec plus de densité par VM, l’équipe IT pourra exécuter plus de VMs par serveur (avec un taux d’utilisation de VM par rack plus optimisé) et faire baisser les coûts de consommation énergétique. La mémoire persistante Intel® Optane™ est une technologie avec plusieurs utilisations. « D’abord, elle fonctionne comme une mémoire traditionnelle, mais avec une différence de taille : elle apporte beaucoup plus de volume. La barrette peut en effet offrir jusqu’à 512 Go, ce qui permet sur serveur Bi-Processeur de monter à 9 To de mémoire quel que soit l’usage – VM, base de données ou autre » explique Francisco Bueno. Comme cette mémoire est également persistante, elle peut aussi être visible comme disque dur. « Dans le cas de grosse applications In-Memory, si on éteint la machine, les données sont toujours là au rallumage – plus besoin de passer des heures à les récupérer, ce qui serait irrecevable vis à vis des métiers et entraînerait des coûts d’indisponibilité du service à l’entreprise ».

Pour résumer, les trois principaux avantages de la mémoire persistante Intel® Optane™ sont l’optimisation voire la réduction du TCO ; la possibilité d’accueillir plus de VMs ; et celle de traiter plus d’informations et plus rapidement dans la base de données. Un avantage concurrentiel certain, alors qu’une étude Enterprise Strategy Group de 2018 a démontré que les entreprises avec des infrastructures neuves gagnent 2.5x plus en compétitivité, 16x plus en innovation, et bénéficient d’une commercialisation 18x plus rapide. En savoir plus

Lire aussi : Evolution des cyberattaques : plus profondes et sophistiquées, elles se cachent dans le hardware.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT