Refonte complète pour la Mandriva Linux 2011

LogicielsOpen Source

Remise à plat intégrale pour la nouvelle version de la distribution Linux de Mandriva, qui propose de multiples nouveautés, tant sur le plan technique qu’en terme de choix de développement.

L’éditeur Mandriva vient de livrer la mouture définitive de sa nouvelle distribution Linux, la Mandriva 2011 « Hydrogen ». Cette dernière est accessible en versions x86 32 bits et 64 bits, depuis cette page web. Notez que la mise à niveau du système depuis une Mandriva 2010 reste possible.

Un virage à 180 degrés

La Mandriva Desktop 2011 est la première version de cet OS à adopter le nouveau cycle de développement de l’éditeur. Ce dernier compte proposer une distribution Linux par an, laquelle profitera d’un support de 18 mois. Régulièrement, une mouture disposant d’un support technique plus long sera livrée. La Mandriva Desktop 2011 LTS (Long Term Support) fera ainsi son entrée en fin d’année. Elle proposera un support étendu de trois ans.

Autre changement de cap important pour ce système d’exploitation, seul l’environnement de bureau KDE4 est maintenant officiellement supporté. Les autres offres, comme GNOME ou XFCE, ne seront donc plus accessibles que sous la forme de paquetages tiers (quand ils le seront). Enfin, l’image d’installation pourra être écrite sur une clé USB ou gravée sur un DVD, le tout pouvant servir à l’installation de l’OS ou à son fonctionnement en mode « live » (directement depuis le DVD ou la clé USB). Une souplesse toujours appréciable.

Une refonte presque complète

Du côté de l’environnement de bureau KDE 4.6.5, de multiples changements sont présents : nouveau thème graphique, nouveau gestionnaire de connexion, gestionnaire de fichiers plus simple d’utilisation, barre de menu refondue, nouveau gestionnaire de paquets, etc. Certaines fonctionnalités, comme la possibilité de présenter les applications dans une fenêtre unique ou de suivre les tâches effectuées précédemment, ne sont pas sans rappeler celles présentes dans GNOME 3.

Nouveau gestionnaire de paquets introduit avec la Mandriva 2011.

Concernant les applications, vous retrouverez le navigateur web Firefox 5.0.1, l’outil de messagerie électronique Thunderbird 5.0 et la suite bureautique LibreOffice 3.4.2. La gestion des photos est assurée par Shotwell et le montage des vidéos par PiTiVi. La partie musique est prise en charge par Clementine. Une offre solide, mais qui tranche en grande partie avec les outils utilisés jusqu’alors au sein de la Mandriva Linux.

Une offre plutôt réussie

Dans les profondeurs du système nous retrouvons un noyau Linux 2.6.38.7. X.Org 7.6 et X.Org X Server 1.10.3 sont aux commandes de la partie graphique. La gestion des paquets est pour sa part confiée à RPM5. Enfin, un nouvel assistant d’installation est de la partie.

Globalement, la Mandriva Linux 2011 semble plutôt réussie et devrait attirer de nouveaux utilisateurs. Les habitués de cette offre pourraient toutefois être déroutés par les très nombreux changements qui ont été appliqués ici. Les plus sceptiques d’entre eux préféreront donc peut-être se pencher sur la Mageia, un dérivé de la Mandriva Linux créé sous l’impulsion de la communauté. Cet OS a été récemment livré dans une première version stable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur