Rien ne va plus dans la photo numérique !

Régulations

Entre un marché qui se resserre et la bataille des prix, les principaux fabricants mondiaux d’appareils photo numériques affichent des résultats à la baisse

Olympus, quatrième fabricant mondial d’appareils photo numériques, après Canon, Sony et Kodak, annonce au premier trimestre 2005 une perte de 87,7 millions d’euros! Ce résultat était attendu, car tous les acteurs de ce marché affichent des ventes à la baisse. Il surprend toutefois par son ampleur.

Surtout, si la plupart des groupes industriels japonais ont publié des résultats trimestriels relativement positifs grâce à la diversité de leurs activités, tous affichent au premier trimestre des résultats en retrait sur le marché de la photographie numérique ! L’industrie de la photographie s’est précipitée sur le numérique afin d’occuper la place que laissent vacantes les activités traditionnelles des films argentiques et du développement sur papier. Mais cette course aux parts de marché, à laquelle chaque constructeur se livre depuis quelques années, s’est surtout traduite par une guerre commerciale sur les prix. Difficile dans ces conditions de maintenir un niveau d’activités et de marges acceptable. D’autant plus qu’une concurrence inattendue est venue de la téléphonie mobile, qui a su rebondir avec des chiffres exceptionnels en 2004 grâce à l’intégration de la photographie numérique dans les appareils. Et peu importe si la plupart des photo-phones disposent à la fois d’une résolution trop faible pour les considérer comme des concurrents sérieux des appareils photo numériques, et surtout si la plupart de leurs utilisateurs ne disposent pas des moyens nécessaires pour récupérer les photos, leur multiplication a créé un vide dans les parts de marché des fabricants d’appareils photo. L’industrie elle-même porte une lourde part de responsabilité dans la situation qu’elle occupe aujourd’hui. Sur ce marché qui s’est ouvert très rapidement et a atteint des sommets inattendus, chacun a cherché à faire sa place. La compétition s’est terminée par une guerre des prix, et déjà plusieurs fabricants, et non des moindres (lire nos articles), ont pris la décision de se retirer du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur