Sage noue des alliances pour conforter son ERP X3

Logiciels

L’éditeur multiplie la signature de contrats avec éditeurs et intégrateurs, face à SAP

Sage a annoncé ce 24 novembre la signature d’une série d’accords avec des acteurs clés du marché, tous susceptibles de conforter son offre de solution de gestion intégrée, notamment son ERP X3, qui, selon Christophe Letellier, dg de la division Moyennes et Grandes entreprises chez Sage, connaît “un grand succès commercial“.

– Avec les intégrateurs Logica France (9.000 personnes) et Micropole Univers, Sage parle de “partenariats stratégiques” :

Logica est connue sur le marché comme société de conseil en management, intégration de systèmes et externalisation de missions IT et processus métiers.

Micropole Univers (1.000 personnes environ, en France et en Suisse notamment) est une société de conseil et d’ingénierie, spécialisée dans la B.I, le CRM et l’ERP.

Sage va pouvoir s’appuyer sur leurs “expertises métiers” pour déployer des projets en France et à l’international.

A la différence de son réseau de VAR, les SSII ne vendent pas les logiciels Sage ni la maintenance associée. Leur spécificité réside dans leur capacité à déployer les offres de Sage sur le haut du marché. Elles peuvent également proposer des services complémentaires aux clients comme la TMA ou l’hébergement. Ces partenariats permettent à Sage de multiplier le nombre de consultants sur ses solutions (..)” , a expliqué Christophe Letellier.

– Par ailleurs, Sage met à son catalogue les offres de trois éditeurs de logiciels.

Sur l’ERP X3, Sage a signé un accord avec Assetium, spécialiste de la gestion du cycle des ressources informatiques (ou ‘PLM’, product lifecycle management). Cet éditeur a notamment développé la solution @udros. L’intégration des fonctionnalités sera effective avec la version 5 de Sage ERP X3 prévue pour début 2009.

Avec Osys (groupe Bodet), c’est l’accès à une solution dite MES (Manufacturing execution system), permettant l’optimisation du pilotage et du suivi des productions manufacturières.

Un autre accord signé avec Preactor International ouvre la voie à l’APS (Advanced planning scheduling), ou maîtrise de l’organisation et la synchronisation des ordres de fabrication.

– A noter également, la signature d’accords de partenariat avec Docubase, pour son module Rhéa, apportant des fonctionnalités de gestion électronique de documents et de dossiers intégrés. Et avec Readsoft, pour son logiciel de numérisation de documents éléctroniques.

Par ailleurs, Sage enrichit son offre FRP (Finance resource planning) avec deux solutions:

FRP Treasury est la nouvelle version du logiciel Universe de XRT, société acquise en janvier 2008. Trois modules sont ajoutés: risque de change, budget de trésorerie et rapprochement LCR fournisseurs; –FRP Consolidation & Reporting: il s’agit d’un “portail financier” entièrement personnalisable et très sécurisé. Il permet d’alimenter, de produire puis de contrôler et d’analyser les données financières d’un groupe.

Pour les perspectives 2009, Sage annonce la disponibilité, au 1er semestre, d’une nouvelle version majeure de ERP X3, “multi-législation” et orientée ‘web-services’. Son nom de code est “Beryl”. Il s’agira de la suite de la version 5 annoncée pour début 2009.

Dans cette même période, sera introduite une nouvelle application de gestion des entrepôts (dans la lignée de ‘Geode’) et une nouvelle gestion complète de Ressources Humainres (‘HAM’).

Pour le 2è semestre, Sage lancera une offre FRP “haut de gamme”, an nom de code Syrah. Elle sera totalement intégrée, avec ‘workflow’ ininterrompu.

En France, Sage revendique 500.000 clients.

Le mode de commercialisation Saas : déjà 10% des ventes Christophe Letellier, dg de la division Moyennes et Grandes entreprises chez Sage, a révélé que le mode de commercialisation en licence locative mensuelle ou SaaS (Software as a service) commence à être très significatif: il représente déjà à ce jour 10% du chiffre d’affaires. Il convient notamment aux solutions de gestion de trésorerie, “car,explique-t-il,les clients se disent libérés des procédures de suivi bancaire. Cette offre présente un avantage majeur: elle ne nécessite pas d’infrastructure lourde“.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur