Sanyo victime du marché et d’un séisme

Cloud

Entre la faiblesse de la demande et les dégâts d’un séisme sur son usine de Niigata, Sanyo affiche un troisième trimestre fiscal dans le rouge

Troisième fabricant japonais d’électronique grand public, et premier mondial d’appareils photo numériques (distribués en particulier sous la marque Olympus), Sanyo affiche pour le troisième trimestre une perte nette de 17,6 milliards de yens (environ 170 millions d’euros), contre un bénéfice de 9,9 milliards un an plus tôt.

Sur la période, le chiffre d’affaires du groupe a reculé de 5%, à 620 milliards de yens (environ 6 milliards d’euros). Un tremblement de terre à Niigata en octobre a occasionné pour 50 milliards de yens de dégâts dans l’usine Sanyo qui fabrique des semiconducteurs, et entraîné une perte de chiffre d’affaires équivalente de 51 milliards de yens. Sanyo s’est donc vu contraint de réduire encore plus sa prévision de production d’appareils photo numériques, déjà révisée avec la baisse de la demande. De 18 millions d’unités à l’origine, elle a été ramenée à 14, puis 11 millions. Le groupe a révisé ses objectifs pour l’exercice en cours. Si l’objectif de chiffre d’affaires est révisé à la hausse mais reste à peu près identique ? de 2.510 milliards de yens, il est porté à 2.530 milliards ? les prévisions de bénéfice d’exploitation sont ramenées à 60 milliards de yens, soit une baisse de 38%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur