SAP: Hasso Plattner, président, justifie les changements

Logiciels

Volonté de rassurer chez SAP, dans un climat de remue-ménage. Suite au départ surprise de Léo Apotheker et à la démission du COO, le président du conseil de surveillance, Hasso Plattner, s’est expliqué devant la presse

Les changements chez SAP ne font-ils que commencer? Depuis deux ou trois jours, le constat est net: SAP a un problème ou, plutôt, des problèmes. Dans une communication en direct avec les journalistes ce 8 février après-midi, Hasso Plattner, co-fondateur de SAP -qui ne s’était quasiment pas exprimé à la presse depuis 5 à 7 ans…- n’a pas cherché à se détourner des questions – sauf celles financières, comme il se doit dans un groupe coté en Bourse.

Les piques n’ont pas manqué, il est vrai. Au lendemain de l’annonce surprise du départ de Léo Apotheker, on a appris que le COO (Ernie ou Erwin Gunst, a priori) partait également, ayant donné sa démission.

Le président a répondu qu’il assumait le départ de Léo Apotheker, d’autant qu’il l’avait recruté il y a deux ans. “Car des changements de management sont nécessaires“.

De quels changements s’agit-il?

Si l’on tente de décrypter parfois entre les lignes (“Il ne m’est pas possible de commenter ce chiffre, ce sont données financières“), certains propos de Hasso Plattner sont sans équivoque. “Il n’y avait pas de divergence d’opinion entre Léo et moi“. Mais quelques phrases plus loin: “Oui, le départ de Léo Apotheker est lié aux mauvaises notes de l’enquête interne de satisfaction auprès des salariés.” Il lui aurait été reproché de ne pas être suffisamment à l’écoute des personnels. Et des clients, aussi, peut-être – ajoutent d’aucuns… On n’oublie pas le tollé qu’avait soulevé la décision d’augmenter les tarifs de maintenance (de 18% à 22%) et le débat qui s’en est suivi en Allemagne sur les marges du groupe.

Sur les orientations à venir à court et moyen terme, Hasso Plattner a répondu diplomatiquement : “Attendez que les deux directeurs exécutifs aient pris leurs nouvelles fonctions. [cf. nomination du tandem Bill McDermott et Jim Hagemann Snabe, suite au départ de Léo Apotheker; cf notre article]. Nous avons une réunion importante cette semaine. Laissons passer le week-end prochain. Les deux dirigeants pourront commencer à s’exprimer semaine prochaine“.

Quelles sont les nouvelles priorités de SAP?

Nous avons commis des erreurs, des erreurs techniques et juridiques.. Nous devons regagner la confiance de nos clients(…). Nous devons nous concentrer sur trois priorités, qui doivent être traitées simultanément: 1-la croissance, 2–la marge et 3–la communication. J’espère que nous allons pouvoir accélérer les changements nécessaires

Le président a également justifié que la nouvelle direction soit bicéphale: “D’autres organisations comme Microsoft ou Oracle ont connu leurs belles années avec des duos à leur tête“.

Parmi les changements à apporter dans le management, il a souligné qu’il fallait travailler à une organisation plus ‘flat‘ [plate, moins de niveaux de hiérarchie]. “Les prises de décisions ont été critiqués en interne. Il y aura des changements. Ils concerneront aussi la façon de développer. De nouvelles orientations sont à attendre.

SAP se positionne déjà sur le ‘cloud computing‘ mais le groupe doit se préparer au boom des “supercalculateurs‘ qui devrait intervenir dans l’année qui vient.

Concernant BO (Business Objects), le président s’est réjoui du “large succès” [tremendous success] rencontré par l’éditeur de solutions de BI (business intelligence‘).

Hasso Plattner a ponctué plusieurs de ses réponses par l’expression: “Nous devons rendre la compagnie heureuse, plus heureuse [happy, happier]”.

Hier soir, à la Bourse, l’action SAP na pas manqué de reculé de -2,5%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur