SDS : Nutanix pèse-t-il plus que VMware ?

Qui emmène le marché du SDS ? On aurait pu attendre VMware. Mais c’est Nutanix qui se détache. En tout cas sous le prisme d’un nouveau tracker signé IDC et consacré à l’infrastructure définie par logiciel.

Particularité de ce tracker : il n’inclut pas les ventes de hardware. Les trois segments qui le composent se présentent ainsi :

  • SDC : logiciels de virtualisation, de conteneurisation et de cloud
  • SDN : contrôleurs et couches de virtualisation
  • SDS-CS (où CS signifie « logiciels de contrôle) : ensemble des services qui, associés à du matériel « sur étagère », créent un système de stockage

En se concentrant ainsi sur la pile logicielle, IDC estime le marché à 12,17 milliards de dollars en 2020. Soit une hausse de 5 % par rapport à 2019. Le SDC en représente 53 % ; le SDN, 11 % ; le SDS-CS, 36 %.

Le graphe qui suit n’était pas public à l’origine. C’est Nutanix qui l’a relayé. « Nous savions que ces chiffres diraient tout autre chose », se réjouit le groupe américain. L’an dernier, il avait appelé à une telle séparation entre hardware et software dans les analyses de marché. Dans sa ligne de mire, notamment, le tracker d’IDC sur l’infrastructure convergée.

Illustration principale © Art Wall – Kittenprint – Unsplash