Services informatiques: la croissance retrouvée?

Cloud

Le syndicat patronal Syntec Informatique fait preuve d’un optimisme mesuré

Après deux années particulièrement moroses, le secteur français des services informatiques et des logiciels devrait renouer avec la croissance cette année et confirmer cette tendance en 2005.

Le Syntec, syndicat patronal des SSII, fait preuve d’un optimisme mesuré. Le secteur devrait afficher une croissance de 4% cette année. En avril dernier, le Syntec prévoyait une croissance 2004 “comprise entre 2 et 4%”. “Le fait que nous soyons dans le haut de la fourchette est dû non seulement à un environnement économique bien meilleur, mais aussi au besoin des entreprises françaises de ne pas accroître leur décalage de compétitivité avec leurs concurrents américains ou britanniques, qui ont continué à investir”, a expliqué Jean Mounet, président du syndicat. Comme en 2003, les entreprises informatiques ont bénéficié d’une forte poussée des activités d’infogérance (+7 à 9% prévu sur l’année), consistant pour une entreprise à confier tout ou partie de son activité à un prestataire spécialisé. L’ingénierie et les progiciels auront de leur côté progressé de 2 à 4% cette année. Cette reprise est sensible particulièrement dans les secteurs des télécommunications, un moteur traditionnel des services informatiques qui s’était ralenti pendant deux à trois ans, et des administrations. La tendance se confirmera en 2006 avec une croissance comprise entre 4 et 6%. “Une perspective à évaluer avec prudence, car l’environnement économique reste incertain, en raison des différentes hypothèses sur l’impact réel de la hausse du pétrole”, selon le président du Syntec.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur