Services télécom : les ambitions de Free (Iliad) sur le marché Entreprises

CloudData & StockageDatacentersFibreMobilitéRéseaux

Fragilisé sur son marché grand public, le groupe Iliad-Free annonce ses ambitions sur le marché Entreprises. Entre 400 et 500 millions de CA à l’horizon 2024.

Dans une mauvaise passe sur son coeur de métier dans la fourniture d’accès Internet pour le grand public, Free (Iliad) se tourne vers le marché des entreprises, ce segment B2B censé sécuriser des revenus récurrents de la part de clients engagés sur le long terme.

Une stratégie opérée depuis longtemps pas ces concurrents. Leader incontesté, Orange Business Services (OBS) et ses 2 milliards € de chiffre d’affaires se classe au troisième rang des ESN françaises. Très loin derrière, SFR Business et Bouygues Telecom Entreprises sont néanmoins actifs et cherchent à se renforcer.

Inscrit dans son plan stratégique « Odyssée 2024 » au chapitre « B2B », l’objectif de Free-Iliad est de créer à son tour un  » un nouvel opérateur d’envergure nationale ». Et de mettre quelques chiffres sur ses ambitions  : 4 à 5% de part de marché  à horizon 2024 pour un chiffre d’affaires de 400 à 500 millions €.

Un plan de marche qui passera forcement par des acquisitions à l’instar de celle de Jaguar Network, un opérateur télécoms, tombé dans son escarcelle pour un peu moins de 100 millions d’euros en janvier dernier.

C’est sur la fibre et ses 30 millions de prises FTTH raccordables que compte Free-Iliad pour réaliser son plan. « Le développement sur ce marché reposera sur  la maitrise de ses infrastructures d’envergure nationale et  le développement d’offres d’accès et de services innovants et compétitifs. » affirme l’opérateur. 

 

 

 

 

 

Lire aussi :