Snapdragon 805 : Qualcomm met les bouchées doubles

Composants

Qualcomm vient d’annoncer le SoC Snapdragon 805 intégrant des cœurs Krait 450 et un processeur graphique Adreno 420. Cette évolution du Snapdragon 800 vise à maintenir le leadership de Qualcomm dans le domaine des processeurs d’applications mobiles.

Qualcomm a profité de son Analyst Meeting qui s’est tenu à New York pour dévoiler le SoC Snapdragon 805.

La puce succède au Snapdragon 800, l’actuel vaisseau amiral de la flotte Snapdragon, que l’on retrouve notamment dans le Samsung Galaxy Note 3 (modèle SM-N9005) et le LG G2.

Une évolution qui se traduit, selon le constructeur américain, par des performances rehaussées, une amélioration du multitâche et une consommation électrique moindre.

Précisément, le SoC intègre quatre cœurs Krait 450, une évolution des cœurs Krait 400 du S 800, qui sont cadencés jusqu’à 2,5 GHz (contre 2,3 GHz maximum pour les 4 cœurs du S 800). Une puissance qui sera épaulée par une bande passante avec la mémoire atteignant 25,6 Go/s (14,9 Go/s pour le processeur du S 800).

Les performances des terminaux mobiles qui l’embarqueront seront également améliorées grâce au nouveau processeur graphique Adreno 420. Il est annoncé jusqu’à 40% plus puissant que son prédécesseur, l’Adreno 330 du S 800.

Véritable passage de la mobilité à l’Ultra HD

Tout en consommant moins, ce GPU donnera une nouvelle dimension aux jeux qu’il pourra faire tourner. Il se caractérise également par la définition Ultra HD/4K qu’il sera en mesure de gérer intégralement. Il sera capable en fait de gérer simultanément l’affichage Ultra HD sur l’écran d’un terminal mobile et de prendre en charge une sortie vidéo avec flux Ultra HD.

Au registre des très hautes définitions, la nouvelle puce de Qualcomm prend en charge le moteur de rendu HQV (Hollywood Quality Video, un actif acheté à la société IDT, Integrated Device Technology, en septembre 2011) et bénéficie du support du codec H.265 (HEVC), le successeur du AVC/H.264. Le S 800 ne supportait que ce dernier codec.

Outre son CPU et son GPU, l’ISP (Image Signal Processing) intégré bénéficie d’avancées de nature à améliorer le traitement photo avec notamment une meilleure gestion de la captation en conditions de faible luminosité.

Les premiers appareils qui seront équipés du Snapdragon 805 sont attendus pour le premier semestre 2014.

Crédit photo @Qualcomm


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur