Spam et virus en janvier, le duo infernal

Sécurité

Le rythme de progression du ‘spam’ s’est stabilisé depuis quelques mois, mais atteint le record d’infection des e-mails aux Etats-Unis, tandis que le ver MyDoom est le grand vainqueur des attaques virales en janvier 2004

Selon le service de filtrage d’emails BrightMail, le volume des ‘spams’ a augmenté en rythme mensuel de 2% sur les trois derniers mois. En un an, ce volume a augmenté de 20%, jusqu’à atteindre 60% en janvier.

La dérive est plus qu’inquiétante, car elle place le volume du ‘spam’ sur une potentialité de 80% des e-mails, ce qui confirme largement la place de leader des Etats-Unis en matière de spam. S’agissant des ‘spams’, les entreprises américaines privilégient: -les systèmes de filtrage des e-mails: 63,7%, -les serveurs d’e-mails: 60,5% -les listes qualifiées d’eemails: 53,1%. Concernant les attaques virales, MyDoom.A a largement dominé avec 77,4% du volume repéré, selon Central Command. Très loin derrière, figurent les classiques de ces derniers mois, Sober.C (5,9%), Bagle.A (2%), MiMail.I (1,7%), Gibe.C (1,5%) ou Klez.E et G (1,3%).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur