Steve Wozniak n’aime pas le cloud

CloudSécurité

Le risque de perte du contrôle des données induite par les services cloud dessine de futurs « problèmes horribles », prévoit Steve Wozniak.

Steve Wozniak voit dans le cloud computing une future source de « problèmes horribles », rapporte Reuters. Le co-fondateur d’Apple s’exprimait le week-end dernier à la suite d’une représentation théâtrale de Mike Daisey intitulée L’agonie et l’extase de Steve Jobs. Plusieurs sujets ont été abordés à cette occasion avec le public : l’éducation, les conditions de travail en Chine (sujet de la pièce), la télé-réalité… et le cloud computing.

« Cela me tracasse vraiment que tout passe dans le cloud, je crois que ça va être épouvantable. Je pense qu’il va y avoir des problèmes horribles dans les cinq prochaines années. » Visiblement, le cloud terrorise le premier ingénieur historique d’Apple.

Les raisons de sa frayeur ? La perte du contrôle des données. « Avec le Cloud, rien ne vous appartient. Moi, j’aime savoir que les choses sont à moi. » Selon lui, « plus on transfère dans le cloud, moins on garde le contrôle ».

La perte des données, frein du cloud

Steve Wozniak n’a pas précisé s’il parlait des usages personnels du cloud ou pour l’entreprise. Le risque de perte des données est certes l’un des freins, notamment juridiques, à l’adoption du cloud pour les organisations professionnelles. C’est néanmoins un choix qu’opère un nombre toujours plus grand d’entreprises.

Notamment les PME, qui ne disposent pas toujours des moyens informatiques et financiers nécessaires à leur développement. Les solutions dans le nuage leur apporte ainsi une certaine agilité. Une étude de NetMediaEurope (groupe éditeur de Silicon.fr) mettait en avant une plus forte réceptivité des services en nuage des PME face aux grands comptes.

Et puis, M. Wozniak, qui vient de fêter ses 62 ans, semble oublier que les cloud privés sont justement conçus pour permettre aux utilisateurs de garder la main sur leurs données. En tout cas, les propos du fondateur d’Apple ne raviront probablement pas les actuels dirigeants de Cupertino dont les services des iPhone et iPad s’appuient toujours plus sur iCloud, le cloud d’Apple. Il est vrai que Steve Wozniak n’a jamais eu sa langue dans sa poche.

crédit photo © Al Luckow – CC


Voir aussi
Dossier SiliconDSI.fr – Les promesses du cloud privé


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur