SuperSpeed va doubler la vitesse de l’USB 3.0

Composants

La prochaine mise à jour d’USB, SuperSpeed à 10 Gb/s, pourrait sonner le glas du standard Thunderbolt.

L’USB 3.0 Promoter Group a annoncé la mise en développement de la prochaine spécification USB 3.0, surnommée SuperSpeed.

L’objectif est de doubler la vitesse de la spécification actuelle USB 3.0 (5 Gb/s ou gigabits par seconde) afin d’atteindre les 10 Gb/s, d’améliorer les performances de transfert avec de nouvelles capacités d’encodage des données, ainsi que l’efficacité énergétique des I/O (entrées/sorties) via le port (rappelons qu’USB permet également d’alimenter un périphérique).

Cette nouvelle spécification, moins destinée à accélérer la vitesse qu’à doubler le volume de données qui transite via le port USB, devrait être complétée vers la mi 2013. Il faut ensuite généralement 12 mois entre la publication d’une mise à jour et sa disponibilité commerciale chez les fabricants.

Les premiers accessoires externes qui supporteront USB 3.0 SuperSpeed devraient donc s’afficher à l’occasion du salon CES 2014, pour une première disponibilité des produits dès la mi 2014, et plus largement à partir de 2015.

Des 5 aux 10 Gb/s

Les premières spécifications USB (1,5 Mb/s) ont été définies en janvier 1996, puis Hi-Speed USB 2.0 (480 Mb/s) en avril 2000, et USB 3.0 (5 Gb/s) en novembre 2008. L’année 2012 aura été celle du décollage de l’adoption de l’USB 3.0, que l’on trouve désormais sur les ports USB de la plupart des ordinateurs récents. Même sur les MacBook d’Apple, qui pourtant a été le premier constructeur à adopter le port concurrent Thunderbolt, développé conjointement avec Intel. 720 périphériques embarquent désormais USB 3.0.

USB 3.0 SuperSpeed, dont les spécifications retenues par l’Universal Serial Bus Implementers Forum (USB-IF) sont connues depuis 2008, devrait rapidement s’imposer en standard de l’industrie. Les 10 Gb/s apportent en effet une réponse en terme de débit aux attentes des utilisateurs d’écrans connectés en USB, hubs, caméras vidéo, et surtout de disques Flash SSD (Solid-State Drive) externes qui souffrent aujourd’hui du goulot d’étranglement de cette interface. Sans rien lâcher de la compatibilité verticale avec les précédentes versions d’USB, le connecteur restant le même. Le seul bémol pourra porter sur les câbles USB : tous ne supporteront pas les 10 Gb/s…

Quel avenir pour Thunderbolt ?

L’annonce de SuperSpeed soulève une question technologique sur la pérennité de Thunderbolt. Les 10 Gb/s vont replacer USB 3.0 en concurrent frontal de ce nouveau port. Nous pouvons donc légitimement nous interroger sur l’avenir de Thunderbolt, d’autant plus logiquement qu’Intel lui-même a déclaré, par la voix de Alex Peleg, vice-président de l’Architecture Group du fondeur, son intérêt pour la future spécification, qui répond aux attentes des utilisateurs pour une connexion rapide des appareils et périphériques.

Thunderbolt pourrait rester cantonné à des usages haut de gamme de niche – qui profitent des deux canaux 10 Gb/s et de la possibilité de connecter les appareils en série – ou réservé à des ordinateurs également haut de gamme, à l’image de la stratégie d’Apple pour ses ordinateurs portables et au prix excessif des câbles Thunderbolt.

Rappelons que Hewlett-Packard, Intel, Microsoft, Renesas Electronics, ST-Ericsson et Texas Instruments sont les membres de l’USB 3.0 Promoter Group.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur