Thales e-Security : incassable, et européen !

Sécurité

Ancien laboratoire de recherches cryptographiques de la Grande Muette, Thales e-Security se risque aujourd’hui auprès des multinationales

On a souvent tendance à décrier les SSII françaises comme très conservatrices. Le département e-Security de Thales s’en défend, lui qui, pourtant célèbre 50 d’existence…

Ancien laboratoire de recherches cryptographiques de la Grande Muette, cette société a décidé de sortir du domaine militaire, pour proposer ses services aux entreprises multinationales françaises et, à moyen terme, européennes. Son constat est simple et direct: personne ne tient à voir ses communications VPN cryptées par des produits made-in-US. Voilà, c’est dit. Les récents esclandres qu’ont suscité Echelon (système américano-britannique de surveillance -espionnage des ondes) et quelques appels d’offre passés sous le nez des entreprises françaises pour cause manifeste d’espionnage électronique, ont laissé un goût amer. En clair, la proposition d’une technologie largement éprouvée rassure, que ce soit pour sécuriser les transactions électroniques et bancaires (près de la moitié des transactions Visa sont effectuées via les solutions Thales e-Security) ou pour sécuriser les communications et les informations critiques des grands comptes, des administrations et des gouvernements (e.g., la valise du président de la République, le gouvernement norvégien, l’OTAN). Une technologie qui de plus est d’origine nationale. Des partenariats nombreux Ce côté cocorico n’empêche toutefois pas Thales e-Security de voler de ses propres ailes et de conclure des partenariats stratégiques avec de grands acteurs du marché de la sécurité, y compris américains. C’est le cas notamment avec Computer Associates, dont Thales e-Security est le premier partenaire OEM sur l’Europe. Les deux sociétés ont en effet signé un accord de partenariat afin de proposer une solution unique associant contrôle d’accès aux terminaux et authentification unique pour les applications disponibles pour l’utilisateur. Ceci couvre ainsi tout le spectre de la sécurisation des accès aux applications , que ce soit sur des postes fixes ou mobiles. Même volonté de coopération avec RSA Security, puisque les modules WebSentry PCI et Ethernet de Thales sont intégrés aux produits Keon de RSA pour assurer une sécurité optimale de cette architecture à clés publiques. Cette intégration permet à RSA de garantir désormais une protection maximale de ses clés cryptographiques dans des modules matériels destinés à ses autorités de certification. Enfin, Thales e-Security s’avère également le premier partenaire français solution de Rainbow Technologies: un accord conclu autour de la gamme Thales MiniCita (Cita pour Citadelle) vise à intégrer une authentification forte et un contrôle d’accès renforcé des utilisateurs à partir de la clé cryptographique iKey, cela au même titre que n’importe quelle carte à puce.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur