Tiscali France: Cegetel jette l’éponge

Cloud

Il ne resterait plus que trois candidats à la reprise de la filiale française du FAI italien

Depuis que Tiscali France est officiellement en vente (voir notre article) après des mois de double langage, les choses s’accélèrent. Les candidats à la reprise se sont fait connaître et progressivement, l’écrémage se fait.

Après Bouygues Telecom, c’est au tour de Cegetel (filiale de Vivendi Universal) de se retirer de la course, a déclaré jeudi Frank Esser, président du groupe SFR Cegetel. Selon une source proche de l’opérateur, “la société ne veut pas remonter son offre”. Il ne resterait donc plus que trois candidats au rachat: Telecom Italia, Deutsche Telekom (Club-Internet en France) et Neuf Telecom. Pour les observateurs, seul un opérateur historique a des chances de l’emporter et les pronostics vont plutôt vers Telecom Italia. Le groupe italien serait prêt à mettre bien plus que les 150 à 200 millions d’euros de valorisation pour mettre la main sur les 360.000 abonnés du fournisseur. Tiscali affiche une dette nette de 317 millions d’euros à fin décembre, et doit surtout faire face au remboursement d’une obligation de 250 millions d’euros parvenant à échéance en juillet prochain. Il a déjà levé 170 millions d’euros grâce à la vente de différents actifs non stratégiques tels que ses activités en Autriche, Danemark, Norvège et Suède… Mais le compte n’y est pas.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur