Tiscali France: Cegetel jette l’éponge

Cloud

Il ne resterait plus que trois candidats à la reprise de la filiale française du FAI italien

Depuis que Tiscali France est officiellement en vente (voir notre article) après des mois de double langage, les choses s’accélèrent. Les candidats à la reprise se sont fait connaître et progressivement, l’écrémage se fait.

Après Bouygues Telecom, c’est au tour de Cegetel (filiale de Vivendi Universal) de se retirer de la course, a déclaré jeudi Frank Esser, président du groupe SFR Cegetel. Selon une source proche de l’opérateur, « la société ne veut pas remonter son offre ». Il ne resterait donc plus que trois candidats au rachat: Telecom Italia, Deutsche Telekom (Club-Internet en France) et Neuf Telecom. Pour les observateurs, seul un opérateur historique a des chances de l’emporter et les pronostics vont plutôt vers Telecom Italia. Le groupe italien serait prêt à mettre bien plus que les 150 à 200 millions d’euros de valorisation pour mettre la main sur les 360.000 abonnés du fournisseur. Tiscali affiche une dette nette de 317 millions d’euros à fin décembre, et doit surtout faire face au remboursement d’une obligation de 250 millions d’euros parvenant à échéance en juillet prochain. Il a déjà levé 170 millions d’euros grâce à la vente de différents actifs non stratégiques tels que ses activités en Autriche, Danemark, Norvège et Suède… Mais le compte n’y est pas.


Avis d'experts de l'IT