Un noyau Linux… pour Noël !

Logiciels

Le noyau Linux 2.6.28 est sorti le 24 décembre 2008. Il apporte son lot de nouvelles fonctionnalités

Le noyau Linux 2.6.28 est disponible. Voici quelques fonctionnalités intéressantes qui font leur apparition parmi la foule de nouveautés à l’affiche ( le fichier décrivant les modifications apportées par cette version ne pèse pas moins de 5,7 Mo !).

Premier point, le système de fichier Ext4 quitte maintenant sa phase de test. Plus sophistiqué et plus rapide que l’Ext3, il le remplacera efficacement. Le noyau supporte aussi la technologie de communication sans fil « Ultra Wide Band » (UWB). Elle sert de fondations à des protocoles émergents, tel le Wireless USB.

La gestion de la mémoire est en net progrès : sur les machines comprenant une très importante quantité de mémoire vive (plusieurs dizaines ou centaines de gigaoctets), le fichier d’échange sera utilisé plus efficacement, ce qui augmentera la réactivité de l’OS. La gestion des entrées/sorties sur les systèmes multicœurs (ou multiprocesseurs) est également plus fine que précédemment.

Dernière nouveauté majeure, GEM (Graphic Execution Manager) fait son apparition. Il se charge de manipuler la mémoire utilisée par les GPU des cartes graphiques. L’inclusion de cette technologie dans le noyau Linux a été l’objet d’un large débat. De fait, elle n’est aujourd’hui utilisée que par les composants graphiques intégrés d’Intel. Le serveur X.Org 1.6 peut ainsi utiliser UXA (« UMA Acceleration Architecture », une implémentation d’EXA basée sur GEM) lorsqu’un composant de la famille Intel i915 est présent.

Cette nouvelle architecture est encore à l’état de prototype. Nos confrères de Phoronix ont pu toutefois constater d’impressionnants gains en termes de vitesse de rendu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur