Une première version de test pour OpenOffice.org 3.0

Logiciels

Les sites permettant le téléchargement de la suite bureautique OpenOffice.org offrent aujourd’hui d’accéder à une version de test de la future mouture 3.0

La prochaine version majeure de la suite bureautique open source OpenOffice.org, sera la 3.0. Une première bêta sera diffusée le 30 avril. Pour la version finale, il faudra attendre jusqu’à septembre prochain. Les serveurs qui diffusent les versions courantes de cette suite offrent cependant une surprise à leurs visiteurs, située dans le dossier « developer/DEV300_m3 ». Ce dernier comprend une version préliminaire de la future mouture 3.0.

Première bonne nouvelle, l’exécutable de cette version de test est disponible pour Windows, Linux (x86), Mac OS X (x86) et Solaris (x86 et Sparc). Mac OS X devient donc enfin une plateforme officiellement (et nativement) supportée par OpenOffice.org. Des changements de fond

Les développeurs avaient promis de faire un effort dans ce sens, et le résultat est là : la suite bureautique est plus rapide. Si l’ouverture et l’enregistrement de documents sont un peu plus véloces, c’est du côté du chargement du logiciel que la différence se fait le plus sentir. OpenOffice.org s’ouvre très rapidement… sur un nouvel assistant, plutôt efficace.

La suite bureautique permet également d’ouvrir les documents issus de Microsoft Office 2007 (au format Open XML). Les ‘docx’, ‘xlsx’ et autres ‘pptx’ peuvent être enfin lus sous OpenOffice.org. Du côté de l’enregistrement, le nouveau format ODF 1.2 est utilisé par défaut. Dans la pratique, les documents sont plus compacts qu’avec l’ODF 1.1 utilisé par OpenOffice.org 2.3.

Le support des liens dans l’export PDF est également une avancée intéressante. Notez cependant que cette première version de test n’inclut pas encore l’import des documents PDF.

ooo3a.jpg

Des améliorations bien senties

Côté traitement de texte (Writer), deux nouveautés ont retenu notre attention. La première concerne la visualisation des documents : il est dorénavant possible d’afficher deux pages côte à côte. Un curseur de zoom très pratique fait son apparition au bas de l’interface. Enfin, un menu spécifique permet de sélectionner la langue utilisée pour une sélection, un paragraphe ou le document entier. Il s’agit là d’une option réellement bienvenue, cette opération étant auparavant assez fastidieuse.

Le tableur (Calc) offre quelques fonctions complémentaires. Cependant, c’est la taille maximale des feuilles de calcul qui saute immédiatement aux yeux : 1024 colonnes pour 65536 lignes contre 256 colonnes pour 65536 lignes précédemment. Là encore, c’est une limitation importante qui disparait. Il demeure toutefois regrettable que la manipulation des cellules ne soit toujours pas du niveau de celle d’Excel (en particulier l’insertion de données).

L’outil de présentation (Impress) gère maintenant les tableaux. Les outils de dessin (Draw) et de base de données (Base) n’offrent pas encore de changements importants. Espérons que l’équipe de développement n’oubliera pas le support natif (et cross-plateforme) des bases de données Access (qui est toujours en cours de développement).

ooo3b.jpg

La suite ?

Ces premières nouveautés concernent essentiellement les modules majeurs, tel Writer ou Calc. D’ici sa sortie, la suite bureautique devrait cependant s’étoffer de nouveaux composants, dont le plus attendu est le gestionnaire d’informations personnelles (calendrier et tâches).

De nouveaux types de graphiques seront également présents dans Calc. Enfin, le design général de la suite bureautique sera revu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur