USA: les FAI envisagent de déconnecter à distance les PC infectés

Sécurité

C’est la nouvelle idée des professionnels du secteur pour endiguer le fléau du spam et des virus: sanctionner les victimes!

Malgré une loi toute neuve, le spamming ne régresse pas aux Etats-Unis. Loin de là. Une situation d’autant plus critique que virus et spams sont aujourd’hui intimement liés. Une série de virus et de vers apparue ces derniers mois permettent aux spammeurs de pirater les ordinateurs infectés pour en faire des relais de spams.

Face à une situation qui leur échappe, les acteurs de l’Internet américain (80% des spams mondiaux) envisagent toutes les solutions, mêmes les plus radicales. Ainsi, les internautes dont les ordinateurs contaminés par un virus servent de relais pour envoyer des millions de messages électroniques abusifs pourraient être déconnectés d’autorité par leur fournisseur d’accès internet. Pour Time Warner, Yahoo, EarthLink, Microsoft, Comcast et BT Group, il s’agit de responsabiliser les internautes si leur machine est détournée par des spammeurs et recommandent que les ordinateurs infectés soient mis hors ligne jusqu’à ce qu’ils soient décontaminés. Une mesure qui risque de faire grincer beaucoup de dents. Les internautes victimes d’attaques ou de spams devront donc renoncer à leur connexion. En quelque sorte, on sanctionne une personne qui n’est pas responsable du problème… Une autre proposition émise consiste à limiter à 100 par heure ou 500 par jour le nombre de messages électroniques qu’un internaute pourra envoyer, afin de repérer les ordinateurs émetteurs de plusieurs millions de spams chaque jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur