Vers une situation d’oligopole dans le secteur de la DRAM

Composants

L’acquisition d’Elpida Memory par Micron Technology et le retrait de fabricants taïwanais du secteur de la DRAM pourraient signer une reprise du marché avec des profits pour les différents fabricants.

Alors que les challengers de Samsung, le leader du marché de la DRAM, ont accusé des pertes de 21 milliards de dollars en 5 ans (de 2008 à 2012), le secteur pourrait sortir de l’ornière.

Le prix de la DRAM a en effet augmenté de 50% depuis le 30 novembre 2012 selon DRAMeXchange qui suit le marché. Ce rebond fait suite à une chute de 23% de son prix les 6 mois qui ont précédé avec des tarifs pratiqués sous les seuils de rentabilité.

Le marché de la DRAM reprend des couleurs

En 2012, les revenus du marché global de la DRAM ont chuté de 8.7% en 2012 pour s’établir à 26,8 milliards de dollars selon des données compilées par Bloomberg Industries. Elles sont synchrones avec la baisse des ventes de PC durant cette même période. Ainsi, les livraisons de PC ont chuté de 6,4% au quatrième trimestre 2012 (données IDC) par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Cette baisse fait elle-même suite à une baisse de 25% des revenus du marché de la DRAM en 2011 avec les 9 acteurs du secteur forcés de vendre à perte.

Le mois dernier, c’est Micron qui a publié des pertes de 275 millions de dollars pour le trimestre qui s’est terminé le 29 novembre 2012. De son côté, SK Hynix, second fabricant mondial de DRAM, a également publié des pertes pour le trimestre qui s’est terminé le 30 septembre 2012.

Ce marasme dans le secteur de la DRAM serait toutefois en passe de prendre fin. Le prix des puces 2 gigabits de DDR3 a atteint 1,23 dollar le 17 janvier 2013 alors qu’il était à 0,82 dollar le 30 novembre 2012 selon des données issues de DRAMeXchange.

Vers une situation d’oligopole

Le premier élément catalyseur de cette reprise serait l’acquisition d’Elpida en faillite par Micron pour 200 milliards de yens. Le constructeur américain a fait ce choix stratégique afin d’atteindre une taille critique et de pouvoir faire face aux deux poids lourds sud-coréens du secteur. Cette concentration des acteurs et le retrait de constructeurs taïwanais de l’industrie de la DRAM pourraient mettre 90% du marché entre les mains de Samsung, SK Hynix et Micron.

D’un marché déséquilibré en termes d’offre et de demande, on pourrait donc se retrouver face à une situation d’oligopole. D’ores et déjà, l’offre a commencé à baisser et les prix à augmenter. Reste à savoir où se situera le point d’équilibre.

Car d’une situation où les méventes de PC ont entrainé dans leur sillage une crise dans le secteur de la DRAM, l’oligopole dans ce secteur pourrait avoir un impact sur les ventes de PC et de dispositifs informatiques mobiles (tablettes et smartphones).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur