VMware fête ses 15 ans

CloudVirtualisation

« VMware est la preuve qu’il est possible de faire des miracles », nous a confié Hervé Uzan, le patron de l’éditeur pour la France.

Quel parcours effectué en 15 ans, depuis sa création en 1998… VMware est une entreprise emblématique du modèle des start-ups IT américaines qui font rêver la planète, de la trempe des Apple, Google ou Facebook. « Je n’ai jamais connu d’entreprise aussi dynamique et avec une telle croissance régulière, une entreprise qui sait se transformer et être a l’écoute de ses clients », lance Hervé Uzan, directeur général France de VMware.

Hervé Uzan, Directeur général France de VMware
Hervé Uzan, Directeur général France de VMware

Pourquoi un tel succès ? « VMware est la technologie la plus disruptive du marché. Elle permet à l’IT d’évoluer avec agilité et de se consacrer au business ». Aucun doute, en amenant la virtualisation dans les postes de travail, puis dans les serveurs, VMware a bousculé notre façon d’appréhender l’outil informatique.

Avant… il fallait une dizaine de milliers d’euros et deux mois pour déployer un serveur. Hier… un millier d’euros et deux semaines. Aujourd’hui… quelques minutes suffisent pour déployer un datacenter. Cette incroyable accélération est principalement imputable à la virtualisation. Donc à VMware qui est au cœur de plus de 80 % des projets des machines virtuelles (VM).

« Le socle du cloud, c’est la virtualisation, enchaine Hervé Uzan. Nous allons vers l’IT-as-a-Service, qui se déclinera soit sur du tout virtualisation, soit sur des services cloud ». Autant dire que nous n’avons pas fini de parler virtualisation et VMware. Et de conclure en affirmant que « VMware est la preuve qu’il est possible de faire des miracles ! »

15 ans de VMware

Pour marquer ses 15 ans, VMware nous propose une ‘time line’ en ligne (cliquer ici) qui permet de faire défiler dynamiquement les années avec les principaux évènements qui ont touché les IT et la vie de l’éditeur.

Nous vous proposons un rappel des principales étapes de la vie de VMware, de son origine à nous jours.

  • 1998 – Création de VMware.
  • 1999 – Sortie du premier produit, la version workstation, et réalisation du premier million de dollars.
  • 2000 – Signature du premier accord OEM, avec Microsoft. Et VMware part à la conquête du monde avec son premier bureau international en Grande-Bretagne.
  • 2001 – Sortie le la première version serveur, suivie de la première certification, avec IBM, sur la plateforme x86. VMware affiche 500 000 utilisateurs.
  • 2002 – Deux chiffres marquants, 1 million d’utilisateurs et 100 millions de dollars.
  • 2003 – VMware est acquis par EMC. Sortie de Virtual Center 1.0 et de vMotion.
  • 2004 – 30 VM sur un serveur physique. Et création de la filiale française.
  • 2005 – VMware lance son Player, réalise sa première acquisition, et affiche 1000 employés.
  • 2006 – VMware lance le concept VDI, la virtualisation du poste de travail.
  • 2007 – VMware introduit en bourse 10% de ses actions détenues par EMC.

VMware 15 ans

  • 2008 – Paul Maritz prend la tête de VMware. L’éditeur se positionne sur le cloud et lance le premier hyperviseur sur mobile.
  • 2009 – vSphere 4 se positionne en OS pour le cloud. La barre des 2 milliards de dollars est franchie.
  • 2010 – Les 3 milliards de dollars sont en vue, l’éditeur remercie ses 250 000 clients et 25 000 partenaires.
    L’année 2010 est à marquer d’une pierre blanche pour la virtualisation : pour la première fois, le nombre de VM a dépassé celui des machines physiques.
  • 2011 – L’année du cloud avec vSphere 5 et le lancement Cloud Foundry. VMware réalise son 30e rachat.
    VMware affiche un record exceptionnel : au cours de sa treizième année, son chiffre d’affaires cumulé a atteint les 10 milliards de dollars. Il a fallu 18 ans à Microsoft comme à Oracle pour afficher le même résultat !
  • 2012 – Pat Gelsinger remplace Paul Maritz. Le SDDC (Software-defined Data Center) émerge.
  • 2013 – 15 ans, les service Hybrid Cloud, et la 3e place au classement Forbes.

Aujourd’hui, VMware est présent sur 50% des machines critiques, et à l’origine de 80% des VM.

Et demain ?

Bien installé dans l’univers de la virtualisation et des hyperviseurs, reconnu par beaucoup comme un potentiel OS pour le cloud computing, VMware cible désormais l’automatisation. « Nous nous ouvrons vers d’autres types d’hyperviseurs, dont OpenStack, et vers les environnements hybrides. Nous insistons sur l’environnement utilisateur, avec la suite Horizon, et faisons un focus sur les environnements mobiles, et sur la capacité de rajouter une administration complète. Notre objectif est d’assurer la continuité de l’architecture via le SDDC. »

Crédit photo © Stephen Coburn – Fotolia.com


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur