Vodafone rêve de mettre la main sur un opérateur mobile sud-africain

Cloud

L’opérateur britannique poursuit sa tentative de séduction de Telkom, pour obtenir des actions de Vodacom

Vodafone veut plus que jamais acquérir le sud-africain Vodacom. Pour ce faire, l’opérateur britannique doit parvenir à acheter une partie des 50% de parts détenue par Telkom, l’opérateur de téléphonie fixe propriété de l’état sud-africain à hauteur de 39%.

D’après une information du Financial Times, Vodafone a proposé de prendre une participation dans le capital de Vodacom à hauteur de 12,5%, soit environ 1,2 milliard d’euros. Selon de toutes dernières discussion, Vodafone lorgnerait en fait une part supérieure à sa proposition initiale.

La prise de participation de Vodafone intervient au moment où des pourparlers se déroulent entre l’indien Reliance Communication et MTN, un opérateur de téléphonie mobile sud-africain. Selon Reuters, un rapprochement entre ces deux entités pourrait donner naissance à un groupe d’une valeur de 42 milliards d’euros.

Dans ce contexte, acquérir Vodacom permettrait à Vodafone de disposer d’une tête de pont assez large pour adresser le marché sub-saharien et poursuivre sa stratégie d’implantation dans les pays émergents.

L’opérateur de téléphonie mobile sud-africain revendique 34 millions de clients mobile dans cinq pays du continent. Arun Sarin, futur ex p-dg de Vodafone voudrait mener cette négociations à terme avant son départ.

Nous avons toujours dit que nous serions intéressés d’accroître notre participation dans Vodacom. Nous pensons que nous pouvons tirer un bénéfice de cette transaction“, indique-t-on chez Vodafone.

Toutefois, le géant britannique n’est pas seul à faire les yeux doux à Vodacom. Un consortium sud-africain a également pris contact avec la direction de Telkom.

Cette passe d’armes illustre l’importance acquise par les marchés des pays émergents. Rappelons qu’en avril 2007, Vodafone avait mis la main sur Hutchison Essar, un opérateur de téléphonie mobile indien. Deux ans plus tôt, l’opérateur mobile turque Telsim était tombé dans l’escarcelle de Vodafone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur