Websense consolide son offre de protection unifiée Triton

Sécurité

Triton, la toute nouvelle console de gestion unifiée des solutions de sécurité de Websense, s’enrichit aujourd’hui de Web Security Gateway Anywhere, contre les menaces du web.

« Aujourd’hui, la notion de protection contre l’ensemble des risques potentiel est obsolète, affirme Didier Guibal, vice-président ventes de Websense, il y aura toujours une faille, c’est la notion qu’il faut accepter aujourd’hui. » Pour lui, le meilleur moyen de prévenir les attaques venues du web et visant le vol de données est d’analyser les besoins. « La protection revient à savoir quoi protéger, et définir qui a accès à quoi et où. » Et avec 60% du marché de la sécurité contre les menaces en ligne et 18 mois d’avance sur la concurrence revendiquée, Websense s’estime « en position de comprendre et d’analyser les risques » afin de mieux les prévenir.

D’où l’offre Triton présentée en début d’année et désormais disponible, qui réunit derrière une console d’administration unique la protection contre les sites malveillants, les courriels malintentionnés (phishing, scam, spam) et la fuite de données (DLP) aussi bien pour le réseau de l’entreprise que pour les portables en mobilité. Le tout dans une offre hybride logicielle, matérielle (appliance) ou service à la demande (SaaS). Modulaire tant dans ses solutions de protection que dans les choix de déploiement des dites protections (en local pour le siège social et en mode SaaS pour les filiales par exemple), Triton s’adresse à l’ensemble des typologies des entreprises, de la TPE aux responsables de la sécurité informatique (RSI) des grand compte. Pour Didier Guibal, Triton leur apporte « une validation de leur politique à long terme ». En se basant sur un ensemble de règles prédéfinies (plus de 1200), les RSI ont ainsi la possibilité d’instaurer dynamiquement les procédures règlementaires et détecter les informations sensibles à protéger, ce qui simplifie la mise en conformité.

L’objectif de cette console d’administration unique est bien d’optimiser les coûts d’administration tout en assurant une protection toujours pertinente. « En phase de crise, les clients cherchent à consolider », rappelle Didier Guibal. Ce qui n’empêche pas Websense de décomposer son offre tarifaire : la protection web est ainsi proposée à hauteur de 50 dollars par poste, auquel il faudra ajouter 25% pour le DLP. A noter que l’offre de protection de la messagerie ne sera finalisée qu’en septembre. Ce qui n’est pas un problème en soi puisque les délais de déploiement de ce type de solution s’effectuent sur 3 à 6 mois, justifie le responsable.

C’est dans ce contexte que Websense vient d’annoncer la disponibilité de la solution Web Security Gateway Anywhere. Intégrée au système Triton elle réunit le DLP, protection contre les applications et données du web (RIA et 7500 applications Facebook comprises), le déploiement en mode local ou SaaS (TruHybrid) et sa mise en œuvre possible depuis une appliance V-series (dont la prochaine V5000 attendue pour juin) en direction des entreprises décentralisées et les PME. Web Security Gateway et la V10000 sont en revanche disponible aujourd’hui. Pour en connaître les conditions d’accès, il faudra passer par les partenaires habituels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur