Windows 10 S redéployé suivant le mode S dès la prochaine mise à jour de Windows 10

OSPoste de travail
microsoft-windows-10-S

C’est officiel. Microsoft va faire de Windows 10 S un mode de Windows 10 l’année prochaine, avec une bascule sans frais pour les appareils livrés dans ce mode vers Windows 10.

Depuis février dernier, la rumeur prête à Microsoft la volonté de faire de son OS light Windows 10 S, un mode intégré dans Windows 10.

C’est maintenant confirmé officiellement par Microsoft. L’information a en effet été initialement rendue publique par Joe Belfiore, vice-président sénior au sein de Microsoft, dans un tweet avant d’être relayée et détaillée une billet de blog publié par la firme de Redmond.

Dévoilé en mai 2017, en même temps que le Surface Laptop évoluant sous cette édition de l’OS, Windows 10 S permet exclusivement d’exploiter des applications issues du Windows Store. Cette édition doit donc, en théorie, permettre de pousser à l’utilisation de la marketplace du groupe. Même si Microsoft parle plus volontiers d’un démarrage de l’OS plus véloce, d’une plus grande rapidité à l’usage, d’une autonomie plus importante pour les laptops qui en sont équipés et d’un gage de sécurité.

Le mode S proposera une expérience identique à l’édition Windows 10 S. Il sera intégré, précise Microsoft, dans les éditions Windows 10 Home, Enterprise et Pro.

Une bascule gratuite quelle que soit la version

Jusqu’à présent, la rumeur laissait entendre que la bascule vers Windows 10 serait gratuite pour les versions Home et Education, mais facturée 49 dollars pour la mouture Pro.

Microsoft clarifie la situation précisant, que « si un client souhaite quitter le mode S, il pourra le faire gratuitement, quelle que soit l’édition ». De quoi désamorcer les critiques qui n’auraient pas manquer de fondre sur Microsoft s’il avait été question de facturer la sortie du mode « S » vers la mouture Pro.

Une manière aussi d’éviter plus de confusion. Une confusion qui pourra malgré toit jaillir dans l’esprit de nombreux utilisateurs voulant se porter acquéreur d’un nouvel ordinateur. Microsoft et ses partenaires devront en effet bien veiller à expliquer clairement les choses et à marteler le message pour éviter toute confusion chez les consommateurs.

Microsoft est bien conscient de ce risque de confusion : « Nous avons également entendu des commentaires que la dénomination était un peu confuse pour les clients et les partenaires. »

Mais, la stratégie de Microsoft s’appuie sur des chiffres. En effet, 60 % des utilisateurs de machines d’entrée de gamme (le Surface Laptop signé Microsoft est exclu) resteraient sur Windows 10 S. De plus, si le changement n’est pas immédiat, les utilisateurs ont tendance à rester « définitivement » sur la mouture S. En effet, 60 % de ceux qui choisissent de passer à une mouture « classique » de Windows 10 le font dans les 24 heures qui suivent l’achat de l’ordinateur. De manière corollaire, s’ils ne le font pas dans les sept premiers jours, 83 % restent sur Windows 10 S. Microsoft estime donc logiquement que le mode S a lieu d’exister et peut convenir à de nombreux utilisateurs.

Mais, avec une bascule gratuite vers Windows 10, reste à savoir si les partenaires OEM choisiront massivement de livrer des machines évoluant dans le mode « S ». Jusqu’à présent, 20 machines ont été proposées sur le marché avec Windows 10 S installé.

L’arrivée du mode S devrait se faire à l’occasion de la mise à jour Redstone 4 v 1803 (“Spring Creators Upodate”) prévue au printemps en version finale, puisqu’il est question de la « prochaine mise à jour de Windows 10 » pour ce changement. Confusion toutefois à ce niveau puisque Joe Belfiore évoque “l’année prochaine” dans son tweet.

(Crédit photo : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur