Altice rachète (encore) plus de 45 000 actions de Numericable-SFR

OperateursRégulationsRéseaux
3 3 Donnez votre avis

Altice a racheté pour 2,3 millions d’euros d’actions de Numericable-SFR. Une goutte d’eau qui renforce l’idée de vouloir privatiser la filiale télécoms française.

Altice poursuit son opération d’acquisition totale de Numericable-SFR. A peine quelques jours après avoir racheté près de 1,3 million d’actions de sa filiale française, la holding de Patrick Drahi a annoncé ce matin l’acquisition de 45 535 nouvelles actions. Dans les faits, cette dernière opération s’est effectuée lundi 3 août dernier.

Dans les détails, 16 197 actions ont été acquises au prix de 50,11 euros chacune. Et 29 338 ont été rachetées à « quelques membres de l’équipe dirigeante de Numericable-SFR » pour 50,42 euros la part. Des montants légèrement inférieurs à la valeur du titre de 50,50 euros à sa clôture ce jour là. Le total de l’opération s’élève à un peu plus de 2,3 millions d’euros. Le titre avait clôturé à 51,17 euros hier et s’affichait à 51,12 euros ce mercredi matin lors de l’écriture de ces lignes.

Plus de 80% du capital

Cette nouvelle série d’acquisitions va permettre au groupe coté à Amsterdam de renforcer sa présence dans le capital de Numericable-SFR même si l’opération de la semaine dernière est négligeable au regard de plus de 438 millions de titres qui le composent. Selon les données boursières, Altice détient plus de 70% des parts de l’opérateur (réparti entre Altice pour 60,35% et Altice France Bis pour 10%). Voire 80% si l’on intègre les 10% détenu en autocontrôle par l’entreprise télécoms. Les 20% restant se répartissent entre le fonds de pension Capital Group Companies (4,44%) et au flottant (15,21%). Les nouvelles emplettes du capital de Numericable-SFR par Altice ne feront que renforcer les spéculations des analystes qui y voient un prélude à la privation totale de l’opérateur par sa maison mère.


Lire également
Altice se restructure avec KPN en ligne de mire
Numericable a fait un « reset » de SFR, dénoncent les syndicats
Numericable-SFR : Redressement confirmé et hémorragie des clients mobiles


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur