Au Mobile World, Nokia mettra en œuvre le 1 Gbit/s mobile

4GGestion des réseauxM2MMobilitéRéseauxWifi

Nouvelle génération d’antennes, agrégation de bandes de spectre et exploitations de fréquences libres sont quelques-unes de nouveautés attendues de Nokia au Mobile World Congress de Barcelone.

Nokia multiplie les annonces en amont du Mobile World Congress (MWC) qui ouvrira ses portes à Barcelone du 26 février au 2 mars. Fin de semaine dernière, l’équipementier annonçait Wing (worldwide IoT network grid), un service permettant aux entreprises en premier lieu, mais aussi aux opérateurs, d’adresser leurs services M2M (Machine to Machine) sur l’ensemble des réseaux mobiles la planète. L’offre apporte ainsi une sorte de réseau virtuel mondial pour l’Internet des objets (IoT) géré par les services de Nokia qui assure également l’opérationnel et la gestion des flottes SIM. Wing permet ainsi à une organisation de centraliser la gestion de ses objets connectés à l’échelle de la planète depuis un même cœur de réseau. Un concurrent direct à un réseau IoT mondial comme Sigfox, le service de gestion en plus.

Transition vers la 5G

Le salon mobile mondial sera surtout l’occasion pour Nokia de présenter de nouvelles solutions qui permettront aux opérateurs d’assurer leur transition vers la 5G, ce que le constructeur définit comme ses offres 4.5G Pro et 4.9G. Lesquelles se concrétiseront notamment avec AirScale Active Antennas, une nouvelle génération d’antennes, macro et micro (small) dotées de la technologie Massive MIMO (Multiple-Input Multiple-Output) et couplées à des technologies de focalisation du signal radio (beamforming). L’équipementier avance des améliorations de débit jusqu’à 8 fois le trafic mobile en émission et jusqu’à 5 fois en réception par rapport à l’existant. Ce qui pourrait nous mener à 3Gbit/s de débit de pointe.

En attendant leur disponibilité d’ici la fin de l’année, Nokia introduit son nouveau AirScale Micro Remote Radio Head (RRH) qui permet aux opérateurs d’agréger fréquences licenciées et libres dans le cadre de la licence LAA (Licensed Assisted Access) pour élargir leurs capacités radio. A partir de 20 MHz de largeur de bande licencié couplé à 3 bandes de 20 MHz de spectre libre, cette offre de 4.5G Pro permettra aux opérateurs d’atteindre le 1 Gbit/s de bande passante.

Réseau sans fil privé

Une expérimentation de partage de spectre a également été faite la semaine dernière au circuit de Las Vegas Motor Speedway où l’infrastructure de Nokia a permis de retransmettre des vidéos 4K en 360° réalisées depuis des bolides fonçant à près de 290 km en utilisant la bande des 3,5 GHz CBRS (Citizens Broadband Radio Service) et des terminaux équipés de modems LTE fournis par Qualcomm. Une façon de démontrer comment une entreprise peut créer son propre réseau mobile privé dans un environnement limité à partir d’une ressource publique.

C’est aussi dans cet esprit de vouloir tirer le maximum des ressources spectrales disponibles que Nokia présentera Multi-access Edge Computing (MEC) à Barcelone. Cette innovation entend proposer une approche multi-réseau d’accès et multi-opérateur pour associer le Wifi (ou autre réseau sans fil privé) au réseau cellulaire afin d’en améliorer les performances. Dans ce cadre, l’équipementier présentera le premier service conforme au MulteFire 1.0, la technologie exploitant Wifi et réseau LTE, sur ses small cell Flexi Zone. Une des 60 démonstrations que Nokia entend réaliser à Barcelone où l’entreprise devrait également présenter 22 nouveautés.


Lire également
AT&T, IBM, Nokia et Symantec s’unissent pour sécuriser l’IoT
Nokia renforce ses solutions d’orchestration réseau avec Comptel
Orange et Nokia font route commune vers la 5G


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur