Avec Neutrino, les VxRack de VCE se mettent au parfum Openstack

CloudData & StockageDatacentersDéveloppeursIAASProjetsServeursStockage
VxRack, l’hyperconvergé pour applications “Cloud Native”
2 1 Donnez votre avis

Afin de tirer profit des technologies open source (dont celles de VMware), VCE a profité d’EMC World pour annoncer sa solution hyperconvergée OpenStack VxRack System 1000 with Neutrino Nodes.

Face au succès croissant d’OpenStack dans l’IaaS (et plus si affinités), VCE a lancé une déclinaison OpenStack de sa solution hyperconvergée, baptisée VxRack System 1000 with Neutrino Nodes.

Selon le cabinet d’études Gartner, le marché des infrastructures convergées ou hyperconvergées totaliserait plus de 2 milliards de dollars en 2016 (voir notre article). Logique, puisqu’il s’agit de simplifier la gestion des infrastructures en proposant des solutions intégrant des composants informatiques distincts pour simplifier leur déploiement et leur maintenance : serveurs, stockage et services de données, réseau, virtualisation, applications… Le tout avec une solution d’orchestration et d’administration/supervision la plus automatisée possible afin de proposer de l’IT as a Service.

Une famille hyperconvergée déjà référente

VxRack, l’hyperconvergé pour applications “Cloud Native”
VxRack, l’hyperconvergé pour applications “Cloud Native”

Pour répondre à ces besoins de simplification et briser les silos dans le datacenters, VCE (toujours une joint-venture EMC, Vmware et Cisco) propose ses solutions VXRack System 1000, reposant sur des serveurs x86 et le logiciel EMC ScaleIO. Hyperconvergé, cet équipement est conçu autour d’une architecture software defined intégrant virtualisation des serveurs, SDS (software defined storage) et SDN (software defined network).

La solution se veut ouverte en proposant diverses technologies SDS, le choix des hyperviseurs, et des workloads bare-metal. Et sa configuration est flexible et fortement évolutive. Deux déclinaisons étaient proposées jusqu’à présent. Destiné à déployer rapidement une solution de IaaS très évolutive (jusqu’à 1000 nœuds séparant les couches compute/storage/network), le VxRack System 1000 FLEX intègre le SDS en, mode bloc ScaleIO d’EMC. Conçu pour automatiser et simplifier le déploiement d’un cloud privé en IaaS avec du VDI (infrastructure pour postes de travail virtuels), le VxRack System 1000 SDDC a été enrichi d’EVO SDDC (software defined datacenter clés en main par Vmware). Répondant parfaitement aux entreprises ayant investi ou souhaitant investir dans les technologies Vmware, avec un choix limité à ces technologies. Enfin, l’entreprise peut aussi acquérir et intégrer à son infrastructure des VxRack Nodes (reprenant les caractéristiques de la version Flex), évolutifs de 3 à 1000 nœuds.

Objectif open source

L' architecture Neutrino avec option NHC
L’ architecture Neutrino avec option NHC

Le succès confirmé des technologies open source incite naturellement les constructeurs d’équipements à intégrer les meilleurs projets s’ils souhaitent vendre leurs solutions. Encore faut-il simplifier la tâche aux entreprises. Sinon, elles monteront elles-mêmes leurs infrastructures matérielles. VCE l’a bien compris et annonce sa version Open Source hyperconvergée avec le VxRack System 1000 with Neutrino Nodes.

Mise en œuvre en quelques jours selon EMC, la toute nouvelle version Neutrino du VxRack a été conçue pour pouvoir déployer en une heure un environnement natif cloud IaaS comme OpenStack, la plateforme Photon de VMware (environnement Open Source pour déploiement d’applications cloud sous forme de container ou microservices) ou Hadoop Apache (Big Data). Elle peut également servir de socle IaaS pour la plateforme de développement d’applications cloud EMC Native Hybrid Cloud (voir plus loin dans cet article). La version OpenStack sera disponible au troisième trimestre 2016, à partir de 300 000 euros. Les déclinaisons Photon Platform and Hadoop Apache arriveront en 2017.

Infrastructure hyperconvergée pour du cloud natif, VxRack Neutrino intègre serveurs, stockage et réseaux orchestrés par du logiciel. Ce dernier est composé de trois services. Le Platform Service prend en charge les services d’infrastructure et d’allocation de ressources. Parmi les principales fonctions assumées par ce service, on retrouve : l’installation et la mise à jour logicielle, la gestion des comptes, la gestion des inventaires, la gestion des ressources Platform et Cloud Compute Services (dont capacity planning ou load-balancing), supervision et reporting, gestion de logs, ou encore maintenance du système. L’ensemble de ces tâches et la facturation sont accessibles via une interface graphique et ergonomique très complète. Parmi la panoplie OpenStack du Platform Service : Glance, Nova, Cinder, Heat, Neutron, Keystone, Horizon, Ceilometer, Neutron Network…

Openstack au cœur du système

Anatomie du Neutrino Cloud Compute Service
Anatomie du Neutrino Cloud Compute Service

Le Cloud Compute Service fournit un environnement OpenStack aux applications nécessitant une architecture Cloud. Dès l’installation de la solution, l’administrateur peut commencer à ajouter des nœuds au Cloud Compute Service, à ajouter des comptes, des utilisateurs ou des projets, ou des instances OpenStack. Le Cloud Compute Service a été conçu en combinant des composants OpenStack, Linux KVM et EMC ScaleIO, en restant compatible avec le SDK OpenStack, les API en lignes de commande, Horizon et d’autres frameworks comme jclouds et fog. Pour son fonctionnement, ce Service nécessite un minimum de 3 nœuds VxRack Neutrino dédiés. Les nœuds Compute exécutent le Compute Service OpenStack Nova (Open vSwitch, agent Neutron et un processus Nova utilisant KVM comme hyperviseur) et fournissent automatiquement les CPU, la mémoire, et le stockage nécessaire aux applications.

Architecture su Native Hybride Cloud sous VxRack Neutrino
Architecture su Native Hybride Cloud sous VxRack Neutrino

Troisième service optionnel, Native Hybride Cloud (NHC) est le dernier du portfolio cloud d’EMC. Destinée à concevoir et déployer des applications cloud-native, cette plateforme peut être installée sur VxRack Neutrino au-dessus de la couche Cloud Compute Service (mais aussi sur VxRack Flex). L’architceture de NHC est composée de Pivotal Cloud Foundry et de services d’administration et de reporting. Plateforme cloud native, Cloud Foundry favorise l’approche DevOps grâce à ses fonctions de Continuous Integration et Continuous Delivery pour du développement agile en équipe. La conception en microservices et containers sont évidemment au menu. NHC sera disponible sous nœuds Neutrino ou Flex dès le troisième trimestre 2016.

Dans la logique de simplification avec un seul interlocuteur, l’ensemble de la plateforme Neutrino est supporté par EMC.

A lire aussi :

Stockage : EMC drague les PME avec les baies Unity 100% flash

A EMC World, Michael Dell s’impose en chef de Dell Technologies


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur