Chômage : l’IT rame à contre-courant

DSIProjetsRégulations
1 21 1 commentaire

Contrairement à la tendance générale, le nombre de chômeurs IT a augmenté en juillet. Mais cette hausse saisonnière fait suite à cinq mois consécutifs de baisse du chômage dans la profession.

En juillet 2016, Pôle emploi dénombrait 36 500 chômeurs de catégorie A dans les systèmes d’information et de télécommunication, alors qu’ils étaient 35 500 en juin. La hausse est plus marquée encore lorsque l’on étend l’analyse à un plus large éventail de métiers : maintenance informatique, études et développement réseaux, support technique… Le total atteint alors 54 360 chômeurs inscrits en juillet. Un chiffre à comparer aux 53 130 informaticiens sans emploi en juin.

L’augmentation du nombre de chômeurs dans l’IT après cinq mois consécutifs de baisse s’oppose à l’évolution générale du chômage en France. Mais le mois de juillet s’accompagne souvent d’un rebond du chômage dans la profession. La tendance se vérifie dans les catégories ABC (personnes sans emploi et celles ayant exercé une activité réduite). Dans les métiers IT, 69 480 demandeurs d’emploi (dont 46 300 dans les SI) y étaient inscrits fin juillet, contre 68 630 (45 600 dans les SI) le mois précédent.

Des offres d’emploi en nombre

Malgré tout, l’informatique reste une locomotive de l’emploi cadre en France. Et la croissance des volumes d’offres dans la fonction ne se dément pas (+7% sur les douze derniers mois), selon l’Apec. Et ce, même si les volumes sont parfois trompeurs dans la profession (plusieurs SSII publiant une annonce pour un même profil, avant l’attribution d’un marché, pour in fine un seul recrutement effectif)

En cumul, sur 12 mois glissants, les profils les plus demandés viennent de la direction informatique (40 % d’offres d’emploi en plus à fin juillet 2016) et de l’informatique Web (+16 %). L’exploitation et la maintenance informatique (+15 %) devancent à nouveau l’informatique industrielle (+6 %). En revanche, l’informatique de gestion voit stagner son volume d’offres.

Lire aussi :

L’emploi privé progresse dans l’informatique, recule dans les télécoms

Le déficit de compétences en cybersécurité fragilise les organisations

crédit photo © Ollyy / shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur