Cloud : les architectes IT bien rétribués, DevOps en embuscade aux US

CloudDéveloppeursDSIOperateursProjetsRéseaux

Dans un rapport de PayScale, les entreprises sont prêtes à payer un salaire élevé aux architectes IT disposant d’une expertise Cloud.

Les professionnels de l’IT vivent plusieurs révolutions au sein de leur métier. Selon une étude de PayScale (agrégateur de données liées aux salaires) aux Etats-Unis en 2017, se doter d’une expertise Cloud peut s’avérer payant sur la feuille de salaire.

Si on prend le critère du poste, les architectes IT (entreprise, senior solutions et solutions) dominent la tête du classement. Il faut compter 138 000 dollars pour un architecte IT d’entreprise, 132 000 pour un architecte solutions senior et 122 600 dollars pour un « simple » architecte solutions. L’expertise Cloud doit leur permettre d’accompagner la transformation de l’entreprise vers cette technologie. En queue de peloton, on trouve les développeurs qui émargent à environ 96 000 dollars. On notera la forte croissance du salaire médian des DevOps, intégrant nativement le Cloud, pour atteindre 97 000 dollars en 2017.

Le plus haut salaire chez AT&T

En regardant les sociétés payant le plus pour des profils avec une expertise Cloud, l’opérateur télécoms AT&T est capable rémunérer jusqu’à 248 000 dollars, suivi par Oracle à près de 207 000 dollars. Des salaires très élevés, mais qui soulignent la concurrence que se livre les entreprises pour recruter les meilleurs talents dans le Cloud. Parmi les autres sociétés du classement, on trouve GE (General Electric) pour un salaire maximum de 204 000 dollars, puis Cisco avec des émoluments dépassant les 200 000 dollars. On trouve dans le top 6, des sociétés de conseil, Slalom Consulting (181 000 dollars) et Booz Allen Hamilton (176 500 dollars). Plusieurs entreprises IT déboulent après : IBM (175 000 dollars), Salesforce (172 000 dollars), EMC (170 000 dollars), Microsoft (168 000 dollars), HPE (166 000 dollars). A noter que des bonus modifient ces salaires médians. Le plus généreux est Red Hat avec 24 000 dollars en plus par an. Amazon, Microsoft et Cisco sont aussi généreux avec des primes comprises entre 20 000 et 22 000 dollars.

Dans le domaine du Cloud computing, le passage de certaines certifications ouvre la voie à des rémunérations plus élevées. Ainsi, les détenteurs d’une certification PMP (Poject Management Professionnal) sur la gestion de projet peuvent prétendre à un salaire médian de 141 300 dollars. Ceux disposant du Togaf 9 émargent à 136 300 dollars, tout comme les certifiés en sécurité des systèmes d’information (CISPP). Le traditionnel ITIL n’est pas oublié avec un salaire médian de 128 000. On trouve après des certifications d’acteurs IT comme MSCE (Microsoft Certified Systems Engineer), CCNA (Cisco Certified Network Associate) et VCP (VMware Certified Professionnal).

A lire aussi :

RGPD, compétences, expertises… les enjeux sensibles du Cloud en France

Métiers du numérique : les tops et les flops de 2017

crédit Photo © romrf-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur