Télégrammes : Décès de Corinne Ehrel, Google Assistant in French, Micro Focus plombé par les logiciels HPE, la FCC tombe sur des DDoS

AppsBig DataData & StockageLogicielsMobilitéPolitique de sécuritéSécurité

Après un week-end marqué par l’élection d’Emmanuel Macron comme Président de la République, il est temps de retrouver les télégrammes du soir.

Décès de Corinne Ehrel. Une grande dame du numérique s’est éteinte brutalement lors d’un meeting du candidat Emmanuel Macron qu’elle avait choisi de soutenir. Elle avait participé activement à la campagne en étant présente notamment au rassemblement initié par le collectif France Numérique 2017. Députée PS des Côtes d’Armor, elle était membre de la Commission des affaires économiques et sociales de l’Assemblée Nationale. Elle suivait régulièrement les sujets liés aux technologies : régulation des télécoms, Internet et les réseaux, fracture numérique, développement de l’économie numérique. Organisations professionnelles, régulateur et politiques ont salué ses travaux et ses engagements. Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Le chatbot de Google Allo parle désormais la langue de Molière. Quasiment un an après sa présentation par Google lors de sa conférence I/O 2016, Google Assistant débarque aujourd’hui en français. Jusqu’à présent, le chatbot n’était disponible que dans la langue de Shakespeare. Désormais, on peut donc échanger avec l’agent conversationnel de Google dans la langue de Molière. Il faut, pour cela, disposer de Allo, l’application de communication proposée sur Android et iOS. Et « interpeler » l’assistant intelligent par « @google ». Au-delà de répondre à vos questions en tirant ses données du moteur de recherche de Mountain View, Allo vous permettra avant tout de communiquer avec vos contacts (du moins ceux qui auront installé l’application). Google entend distinguer sa solution de la concurrence, Skype, WhatsApp ou Facebook Messenger en premier lieu, en permettant la personnalisation des messages, tant dans la taille des caractères que l’ajout de petits dessins, autocollants et autres émoticons farfelus. L’application propose également une liste de réponses suggérées qui s’enrichit au fil du temps et, aussi, permet le chiffrement d’une conversation de bout en bout ainsi que la capacité à effacer les échanges après un délai d’expiration prédéfini.

Micro Focus plombé par les logiciels HPE. Y a-t-il une malédiction autour de l’activité logicielle de HPE ? Dans ce portefeuille on trouve notamment Autonomy, qui avait impacté fortement HP à l’époque de son rachat. Micro Focus a dévoilé un rapport d’activité montrant que « le chiffre d’affaires des logiciels de HPE est en baisse de 10% d’une année sur l’autre lors du trimestre qui s’est terminé le 30 avril, à cause d’un repli des revenus tirés des licences et des services professionnels ». Cette annonce a entraîné une chute de 12% du cours de Micro Focus à la bourse de Londres. La firme a décidé récemment d’acquérir ce portefeuille pour la modique somme de 8,4 milliards de dollars. Les investisseurs craignent que le montant de l’opération ne soit exagéré.

La FCC tombe sur des DDoS. La neutralité du Net est un sujet sensible et le régulateur américain des télécoms vient d’en faire l’expérience. Son président Ajit Pai, nommé par Donald Trump, souhaite revenir sur la notion de neutralité du Net. Il a récemment enclenché la procédure pour sa révision. Pour cela, il a ouvert la discussion sur le site de la FCC. Le présentateur d’un talk show, John Oliver a demandé aux téléspectateurs de laisser en masse des commentaires pour sauver la neutralité du Net. Un succès, mais dans le bon sens du terme. La FCC a indiqué avoir été victime de plusieurs attaques en déni de services qui ont perturbé l’espace des commentaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur