Actualités DDoS

Centre de données Comté de Douglas, Géorgie (crédit photo © Google Connie Zhou)

Attaques DDoS via Memcached : le protocole UDP pointé du doigt

Le système open source Memcached, qui permet d’optimiser la gestion de la mémoire cache distribuée sur les serveurs, continue d’être utilisé pour générer des attaques par déni de service (DDoS). Au cœur de la tourmente, c’est UDP qui est pointé du doigt.

DDoS : la menace de moins en moins fantôme

OVH, Krebsonsecurity et surtout Dyn et un pays entier, le Libéria. Au cours de l’année, les attaques DDoS ont fait la preuve de leur nocivité et surtout de leur puissance croissante. Un regain d’activité qui s’appuie sur le détournement d’objets connectés, la spécialité du malware Mirai.

A louer : un botnet Mirai de 400 000 objets pour lancer des DDoS

Deux pirates déjà connus pour d’autres méfaits affirment avoir réuni 400 000 objets zombies dans un botnet Mirai et louent leurs services aux plus offrants. De quoi lancer des attaques DDoS plus volumineuses que celles qui ont ciblé OVH ou Dyn il y a quelques semaines…

BlackNurse : un déni de service à bas volume ciblant les firewalls

Nul besoin de monter un botnet d’objets connectés pour bloquer une entreprise par déni de service. Selon l’opérateur danois, quelques Mbit/s de données d’un type particulier suffisent à saturer certains pare-feu. Donc à couper une organisation d’Internet.