Les budgets des DSI impactés par la hausse du dollar face à l’euro

CloudDSILogicielsProjetsServeurs
pluie d'argent (euros, dollars)
4 72 Donnez votre avis

Fluctuation des taux de change oblige, Gartner recommande aux DSI européens d’intégrer dans leur budget prévisionnel une hausse de 20 % du prix des produits de fournisseurs américains. Un véritable casse-tête…

L’an dernier plusieurs monnaies, de l’euro au yen en passant par le real brésilien, ont chuté de 20 % face au dollar. En conséquence, le prix en monnaie locale des produits informatiques échangés en dollars augmente et les budgets IT s’en trouvent impactés. Le cabinet Gartner recommande donc aux DSI opérant dans les régions concernées – dont la France – de réexaminer leur budget prévisionnel et d’y intégrer une hausse de 20 % du prix des produits facturés en dollars américains pour l’année 2015 et au-delà.

Jusqu’à 20 % pour les serveurs et logiciels

« Pour le DSI, l’action la plus importante consiste à réexaminer son plan de projet jusqu’au deuxième trimestre 2016. Tabler sur une augmentation des prix en euros de 20 % sur les produits informatiques basés sur le dollar, puis planifier les dépenses pour faire face à cette augmentation », explique Roberto Sacco, analyste chez Gartner. Pour relever le défi, mieux vaut privilégier « une bonne planification », plutôt qu’une réponse rapide, dans l’urgence, ajoute-t-il, en amont du sommet Gartner IT Financial, Procurement & Asset Management des 21 et 22 septembre 2015, à Londres.

L’impact de la hausse du dollar face à l’euro n’est pas le même pour tous les produits. En Europe, les DSI peuvent s’attendre à une forte augmentation du prix en euros des serveurs (jusqu’à 20 %). Pour ne rien arranger, les acheteurs IT auront peu ou « pas de marge de négociation », car les fabricants américains refuseront d’essuyer une perte substantielle, explique Gartner.

Une augmentation masquée dans les offres groupées

Les éditeurs et fournisseurs américains de logiciels devraient adopter la même attitude. « Ils sont en train de modifier leurs tarifs en monnaies locales. Et pour masquer cette augmentation, ils réorganisent leurs offres groupées, en y associant plus ou moins de formation et d’assistance à l’installation, par exemple », précise Roberto Sacco. Les fournisseurs européens, de leur côté, pourraient également être tentés d’augmenter leurs tarifs pour remonter leurs marges.

Dans ce contexte, Gartner invite les DSI à revoir leurs priorités, étudier comment minimiser l’impact des augmentations de tarifs et évaluer d’autres options pour réduire les coûts. Ils devraient également identifier les risques et les opportunités offertes avec les parties prenantes, et travailler sur ces problématiques avec le directeur financier de leur organisation, estime le cabinet.

Lire aussi :

Développement agile : 10 recommandations pour les DSI
Femmes DSI : des budgets IT plus élevés et des risques anticipés

crédit photo © Rrraum – Shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur