Gigjam : Microsoft place Cortana au centre du bureau du futur

Big DataBusiness IntelligenceCloudCollaborationData & StockageDatavizLogicielsMiddlewareMobilité
2 7 Donnez votre avis

A l’occasion de sa conférence Partenaires (WPC) à Orlando, Microsoft a annoncé le bureau de demain, et l’analytique vocale et prédictive. Étonnant !

Pas moins de 14 000 participants sont venus assister à la Worldwide Partner Conference (WPC), et suivre les diverses sessions et conférences, partager des expériences ou tout simplement nouer des liens commerciaux.

Satya Nadella, Microsoft
Satya Nadella, Microsoft

« Microsoft is back ! », ont lancé à plusieurs reprises des porte-parole de l’éditeur lors de l’événement. Comme pour expliquer que malgré une arrivée et une visibilité tardive sur le Cloud et la mobilité, le géant de Redmond avait enfin rejoint le terrain de jeu. Certes, VMware s’est taillé la part du lion dans la virtualisation, Amazon et Google ont pris des positions dominantes sur le Cloud, et Microsoft n’est pas encore perçu au même niveau qu’Apple sur les mobiles et les tablettes (loin s’en faut…).

Cependant, Redmond dispose d’une arme dont tous ses concurrents rêvent : un écosystème de partenaires mondial qui génère plus de 92 % de ses revenus !

Face à ce nouvel environnement constitué de millions de terminaux mobiles, du Cloud et de senseurs tous azimuts, Satya Nadella, le Pdg de Microsoft, positionne son entreprise et son écosystème dans un même élan : « en tant qu’écosystème, que pouvons-nous réaliser d’unique et de percutant ? Pour moi, la réponse est claire. Nous incarnons l’entreprise et l’écosystème en mesure de concevoir des expériences de productivité et des plateformes pour un monde “Mobile-First” et “Cloud-First”. Nous incarnons l’entreprise et l’écosystème à même de réinventer la productivité pour cette nouvelle génération. »

Au-delà du lyrisme inhérent à ce type de discours devant des partenaires, Satya Nadella annonce très vite sa stratégie et sa vision reposant sur trois piliers : « Réinventer la productivité et les processus métier (et les lier plus intimement), concevoir une informatique encore plus personnelle (avec un environnement de travail moderne), et bâtir la plateforme Cloud intelligente. » Vaste programme !

Gigjam : le bureau intelligent de demain?

L’environnement réagit aux actions (tactiles, vocales, tetxe…) en prenant en compte tous les éléments contextuels et le contenu
L’environnement réagit aux actions (tactiles, vocales, texte…) en prenant en compte tous les éléments contextuels et le contenu.

Les démonstrations suivent, avec des exemples concrets des projets en cours de développement comme Gigjam. Sur l’écran apparaît un fond neutre. Julia White, dirigeante de la partie Microsoft Office, s’adresse vocalement à Cortana (l’assistant vocal de Windows 10): « Hey Cortana, affiche-moi les clients ! » Et le PC affiche immédiatement la liste, après avoir retrouvé l’information dans les applications Dynamics (CRM, ERP…). Toutefois, Gigjam peut aussi fonctionner avec des applications non Microsoft et des applications SaaS.

Puis Julia White enchaîne : « Hey Cortana, montre-moi les commandes en cours ! » Cette fois, la liste des commandes s’affiche à côté, mais les deux informations ne sont pas liées. Il suffit alors de dessiner un cercle entourant les informations à relier, et Gigjam propose un menu en bas d’écran pour choisir des options. Bien entendu, Gigjam détermine les informations qu’il analyse comme les plus susceptibles d’être reliées… Et le résultat s’affiche aussitôt.
Pour obtenir plus d’information, la responsable Office poursuit : « Hey Cortana, affiche mes e-mails ! », puis : « Hey Cortana, filtre mes e-mails par client ! ». Gigjam détermine alors qu’il faut établir le lien avec la fiche client déjà affichée et met en exergue les e-mails de ce client dans la liste. Etonnant ! Et le tout sans code ni saisie manuelle.

Puis la démonstration continue, avec la possibilité d’entourer des informations à partager en direct avec des contacts, et la possibilité de barrer les données à ne pas partager. Quelques manipulations basiques qui laissent imaginer bien des scénarios. Et avec plus de commandes… vocales ou pas, d’ailleurs.

Bien entendu, l’illusionniste nous a caché les arcanes de la solution. A savoir : de l’intégration middleware avec des applications et des solutions collaboratives, des API Rest pour des services SaaS, des mécanismes d’authentification oAuth1 et oAuth2 liés à un annuaire, des technologies de tableau blanc avec une information partielle et différente pour chaque participant, et la possibilité de définir des règles favorisant l’automatisation, sans oublier l’utilisation des possibilités linguistiques et de Machine Learning de Cortana, etc.

Satya Nadella, CEO de Microsoft
Satya Nadella, CEO de Microsoft

Quoi qu’il en soit, ce projet de bureau de demain, très applaudi lors de la WPC, semble très prometteur !
« Cela vous donne un aperçu de ce qui devient possible si l’on abat les murs qui séparent les terminaux, les applications et les gens, et de comment on peut les réunir pour produire un résultat », résume Satya Nadella. « Il ne s’agit pas ici d’un simple partage d’écran avec des contacts. Il s’agit d‘une application qui génère la création et la distribution de mini-applications à la volée, adaptées aux terminaux concernés. C’est ainsi que nous imaginons le futur des processus d’entreprise et des communications productives. »

Cloud agile et multi-plateformes

Pour Microsoft, Azure et les logiciels serveur forment un tout basé sur le même code dans une vision du Cloud hybride ne limitant pas les développeurs et favorisant les scénarios de migration multiples. La mobilité va alors de soi, avec un système d’exploitation bientôt similaire sur tous les terminaux (Windows 10) et une productivité optimale promise aux développeurs.

« Nous proposons le Cloud le plus ouvert et le plus flexible (public, hybride ou privé) », annonce le Pdg à ses partenaires. « Vous pouvez écrire des applications en Java, en .net par exemple, vous pouvez exécuter Windows ou Linux, ou vous pouvez supporter le back-end d’applications mobiles Windows phone, Android ou iOS. Et surtout, vous pouvez gérer globalement les identités, les informations, et protéger l’ensemble pour toutes ces plateformes. »

De l’analytique global et prédictif en mode vocal

Un cocktail complexe de technologies pour simplifier l'analytiqueUn cocktail complexe de technologies pour simplifier l'analytiqueUn cocktail complexe de technologies pour simplifier l'analytique
Un cocktail complexe de technologies pour simplifier l’analytique.

A l’heure de l’entreprise digitale, l’analytique occupe une place centrale dans le système d’information. A l’instar de ses concurrents (qui l’ont déjà largement évoqué), Microsoft rallie le mouvement qui consiste à “transformer l’information en action”. Pour y parvenir, il convient de combiner la BI traditionnelle consistant à analyser ce qui s’est passé pour optimiser les processus, l’analyse temps réel pour comprendre ce qui se passe et agir/corriger immédiatement, et l’analyse prédictive pour anticiper ou simuler des scénarios permettant de déterminer ce que devrait faire l’entreprise sous diverses conditions.

Microsoft profite de sa WPC pour annoncer Cortana Analytics, évoquée sur Silicon.fr il y a quelques heures, et dont Satya Nadella nous explique les origines : « Nous avons pris toutes les technologies analytiques avec lesquelles nous avons conçu la plupart de nos propres applications, Cortana, Bing et sa compréhension du Web, tout ce que nous avons réalisé avec le visuel et le vocal, ainsi que l’infrastructure Big Data, le Machine Learning… et nous avons tout regroupé dans une suite baptisée Cortana Analytics. » Là encore, beaucoup de promesses et de potentiel, mais une disponibilité encore incertaine.

A lire aussi :

Microsoft livre la Build 10240 de Windows 10 : une RTM déguisée ?
Microsoft restructure son activité mobile en supprimant 7800 postes
Microsoft SQL Server 2016 : une base de données extensible sur le Cloud


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur