Great Place to Work 2017 : mais où sont les SSII ?

ProjetsSSII

Les SSII, et leur rythme de travail souvent infernal, ne sont que peu présentes dans le classement Great Place to Work 2017 du Figaro.

Le Figaro vient de publier son classement Great Place to Work 2017 relatif à la France. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les sociétés du monde IT ne sont pas les places les plus cools du monde du travail français. Contrairement à ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique. Nous ne trouvons ainsi aucune société IT dans le top5 des grands comptes (plus de 5000 salariés).

Le classement des entreprises de 500 à 5000 salariés est plus encourageant. Nous notons ainsi la présence de la société de conseil en ingénierie Extia en troisième position du classement. Et aussi celle de Davidson Consulting, qui pointe en première position, mais qui se veut plus axé sur le conseil et la gestion de projet. Autre exemple dans le secteur du conseil, Wavestone (ex-Solucom), cinquième au classement.

Spécialisé dans les prestations de services en informatique, Talan pointe en 14e position. C’est le seul acteur de son secteur à prendre place dans le classement du Figaro.

Zenika, une SSII de moyenne taille plébiscitée

Les sociétés IT au format PME (50 à 500 salariés) sont peu nombreuses à être considérées comme des places où il fait bon travailler. À noter cependant la belle troisième place décrochée par la SSII Zenika. Une société disposant de 6 agences en France, dont une à Paris. Mais aussi un bureau à Singapour.

À lire aussi :
IA et emploi : les Pdg d’IBM et Microsoft tentent de dédramatiser à Davos
Top 10 des SSII : la chute d’IBM laisse le champ libre à Capgemini
SSII : Sopra a bien digéré Steria

Crédit photo : © Ollyy – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur