Impression 3D : MakerBot ne fabriquera plus ses imprimantes

Poste de travailProjets
2 5 Donnez votre avis

Oubliez l’imprimante 3D « Made in Brooklyn ». L’entreprise new-yorkaise MakerBot ne fabriquera plus ses propres imprimantes 3D à l’avenir. C’est le sous-traitant Jabil qui s’en chargera.

Moins d’un an après l’ouverture d’un grand site de production à Brooklyn, New York, l’entreprise MakerBot Industries annonce son intention de ne plus fabriquer ses propres imprimantes 3D dans les mois à venir. C’est Jabil, sous-traitant électronique américain présent dans 28 pays, dont la Chine, qui sera chargé de la production de matériel de marque MakerBot désormais.

MakerBot veut ainsi « s’adapter à la volatilité d’un marché émergent », celui de l’impression 3D, et recentrer son activité sur la R&D et la logistique. La transition devrait être bouclée dans les six mois.

Flexibiliser la production

« L’adoption d’un modèle de production flexible (externalisé) nous permettra d’adapter rapidement notre production aux demandes du marché mondial, sans supporter les coûts fixes associés au maintien d’une usine à New York City », a expliqué dans un billet de blog Jonathan Jaglom, dirigeant de MakerBot.

En conséquence, l’usine de New York va être fermée. La majorité de la main d’oeuvre sera licenciée, mais certains profils (qualité produit…) conserveront un emploi chez MakerBot. L’entreprise garde ses autres équipes (conception, ingénierie, logistique, réparation) et son siège social à Brooklyn.

MakerBot a déjà licencié

Le marché de l’impression 3D (imprimantes, consommables et services associés) devrait peser entre 18 et 20 milliards de dollars à horizon 2020, contre 4 à 5 milliards de dollars en 2015, selon les estimations respectives des cabinets Context et Canalys.

L’an dernier, MakerBot a perdu du terrain dans le segment des imprimantes 3D personnelles et de bureau, et licencié au moins 20 % de ses effectifs… Mais sa maison mère, Stratasys, conserve une longueur d’avance dans les imprimantes 3D professionnelles et industrielles.

Lire aussi :

Une imprimante 3D à 10 matériaux simultanés

Les entreprises retardent leurs investissements dans l’impression 3D

Le marché de l’impression 3D est encore très immature

crédit photo © Tinxi / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur