Inattendue : les ventes de PC remontent en Europe

MobilitéPCPortablesPoste de travail

Les ventes de PC traditionnels connaissent un frémissement de reprise porté l’écoulement des stocks accumulés et la demande en notebooks.

La tendance avait déjà touché la France en milieu d’année dernière. Et elle semble s’étendre à l’Europe. La zone EMEA (Europe, Moyen Orient, Afrique) a plutôt profité d’une bonne tenue des ventes de PC « traditionnels » (desktop, portables et stations de travail) au premier trimestre 2017. Avec 17,4 millions d’unités vendues sur la période, le secteur a connu une embellie de 1,6% en un an, rapporte IDC.

« Le retour à un environnement positif montre une nette stabilisation du marché des PC traditionnels en EMEA, commente Andrea Minonne, analyste chez IDC, qui explique cette remontée par le fait que les pénuries de mémoire et de SSD ont provoqué des arriérés l’année dernière et certaines expéditions ne pouvaient être remplies avant le premier trimestre 2017. En outre, les canaux de distribution ont anticipé la demande et augmenté l’approvisionnement des stocks avant d’augmenter les prix des appareils. » Et d’ajouter que « les fluctuations des taux de change et une perspective macroéconomique plus forte sur les marchés matures (à l’exception du Royaume-Uni) ont également fortement influencé les performances ce trimestre ».

Les ventes soutenues par les PC portables

Sans surprise, le marché est avant tout soutenu par la demande en PC portables, en hausse de 9,2% en Europe Occidentale et de 8,3% en CEMA (Europe centrale et Afrique-Moyen Orient). Les notebooks professionnels ont particulièrement bénéficié d’une bonne tenu avec des croissances de 11,2% et 18,6% en CEMA et Europe de l’Ouest respectivement. Plus modestes mais plus volumineux, les besoins des particuliers ont fait progresser les ventes de laptops de 7,5% en Europe occidentale et de 8,1%en Europe centrale et de l’Est. En revanche, la livraison des ordinateurs de bureau continue son plongeon à -12%.

En Europe de l’Ouest, la demande en PC reste fragmentée. En hausse générale de 3,1% sur la région, elle est particulièrement élevée en France (+8,2%) et Allemagne (5,8%). Elle recule en Espagne (-2,8%) et Italie (-2,6%) et plonge au Royaume-Uni (-7,9%). La encore, les notebooks sont particulièrement sollicités (+11,2%) dont 7,5% pour le segment grand public sur la zone. En Europe Centrale et de l’Est, la hausse est encore plus marquée qu’à l’Ouest (+4,5%), particulièrement portée par la demande en solutions portables (+11,7%). En revanche, le marché des PC au Moyen Orient-Afrique connaît un recul de 6,2% malgré un intérêt pour les notebooks en croissance de 5,1%. Mais le secteur subit la concurrence des tablettes détachables et smartphones des consommateurs.

Acer revient dans la course

Sous l’angle constructeur, HP conserve la tête du classement en EMEA avec une part de marché à 25,7% pour des ventes en hausse de 4,4 points (à 4,48 millions d’unités). Lenovo le talonne (20,6%) malgré la faiblesse de sa progression (+1,4%). Dell connaît la meilleure progression du trio de tête (+9,8%) mais reste à l’écart avec 12% des parts. Mais c’est Acer qui impressionne avec une hausse de 35,1% pour 9,8% du marché. Il compense ainsi ses mauvais résultats de 2016. Aux dépens, notamment, de Asus, seul constructeur du Top 5 à connaître un recul (-5,6%). Il n’en reste pas moins collé à Acer avec 9,3% des parts. Alors que les cinq premiers acteurs du marché des PC génèrent 77,4% des ventes en EMEA, le reste des constructeurs subissent une chute de 11,2% de leurs activités.

IDC PC EMEA 2017Q1


Lire également
En France, les ventes de PC résistent… grâce à Windows 10
Les ventes de PC reculent pour le 7e trimestre consécutif
Ventes de PC : Lenovo rattrapé par HP ; Apple en chute libre

crédit photo © Indypendenz – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur