CloudPCSmartphonesTablettes

Les tablettes s’installent aux côtés des smartphones sur le marché français

0258000003004678
0 3 1 commentaire

Plus de 400.000 tablettes et près de 8 millions de smartphones ont été vendus en 2010 en France. Deux secteurs qui devraient exploser en 2011 sans trop impacter celui du PC.

L’influence des tablettes, et particulièrement de l’iPad, sur les ventes de PC semble se confirmer, en France notamment. Mais plus sur les desktop que les portables. L’institut GfK rapporte ainsi qu’il s’est vendu 160.000 ardoises numériques en décembre 2010, alors que la valeur générée par les ventes des PC de bureau stagne par rapport à 2009 à 850 millions d’euros. Une stabilité notamment soutenu par les ventes de PC tout-en-un (All in one)

Au total en 2010, les tablettes ont séduit 435.000 curieux attirés par la nouveauté du produit (dont le concept remonte pourtant à une décennie). Soit un marché de 220 millions d’euros. Ce qui permet de soutenir avantageusement la croissance du marché informatique de 3,7 % par rapport à 2009 pour une valeur totale de 3,8 milliards (+8 %). Des chiffres qui devraient exploser en 2011 avec l’élargissement du marché français à 1 million de tablettes tactiles selon GfK (et 45 millions au niveau mondial selon IDC).

Contre toute attente, le succès des tablettes n’a pas pesé sur les ventes de netbooks qui ont progressé de 15 % et généré 361 millions d’euros en 2010. Une tendance qui devrait se stabiliser, GfK estimant à 1,4 million d’unités le marché des netbooks en 2011 contre 1,3 en 2010. Les ordinateurs portables traditionnels, pour leur part, progressent gentiment de 2 % avec 3,8 millions d’unités. Ils génèrent l’essentiel de la valeur du marché du PC dans son ensemble (avec les tablettes même si le débat est ouvert) avec 2,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En 2011, il devrait se vendre 4,1 million de notebooks.

Marché des desktops, notebooks, netbooks et tablettes en France selon GfK
Marché des desktops, notebooks, netbooks et tablettes en France selon GfK

Côté périphériques, les produits de stockage externe bénéficient d’une progression de 15 % (4 millions d’unité), résultante directe de l’accroissement des besoins en mobilité. Le secteur de l’impression affiche une modeste hausse de 2 % à plus de 1,2 milliard d’euros, notamment grâce aux 55 millions de cartouches d’encres vendues en 2010 et qui comptent pour 75 % des revenus.

La valeur du marché high tech vient aussi de l’explosion des ventes de smartphones dont le chiffre d’affaires à doublé en un an pour dépasser le milliard d’euros pour 7,7 millions d’unités (sur un total de 24,7 millions de terminaux mobiles, en hausse de 4,7 %). Une tendance portée par la baisse des prix (-20 % en moyenne), la multiplication de l’offre (pas moins de 85 nouveaux modèles dans l’année) et les offres d’Internet mobile poussés par les opérateurs. En 2011, GfK prévoit qu’il se vendra presque autant de smarphones (11,8 millions) que de téléphones mobiles (13,3 millions contre 17 million en 2010) ce qui limitera la hausse de ce marché à 1,6 %. Les smartphones sont donc en passe de s’imposer sur le marché de la téléphonie mobile, en France du moins.

Répartition des usages des smartphones, selon GfK.
Répartition des usages des smartphones, selon GfK.

  1. Vente de netbook en hausse ?

    Ça pourrait s’inverser vu les constatations des linéaires dans les surfaces de vente qui se réduisent pour les netbook au profit des tablettes…