Cybersécurité : John McAfee veut se refaire un nom, Intel menace

RégulationsSécurité
2 10 Donnez votre avis

John McAfee veut récupérer le droit d’utiliser son nom pour sa nouvelle société. Il poursuit Intel qui détient la marque.

John McAfee, fondateur de l’éditeur d’antivirus homonyme, veut se réapproprier son nom ou plus exactement sa marque. Rappel des faits, en 2011, le fantasque patron vend sa société à Intel pour la modique somme de 7,68 milliards de dollars. A l’époque, le fondeur de Santa Clara était dans une stratégie active dans le secteur de la sécurité et McAfee était un acteur important dans le domaine des antivirus.

Seul hic avec le temps, les parts de marché de McAfee ont diminué et John McAfee a eu quelques soucis avec les autorités judiciaires du Belize et du Guatemala. Face à l’image un peu ternie de McAfee, Intel a donc décidé de renommer cette marque en Intel Security au début de l’année 2014. Une annonce qui avait rempli de joie le fondateur de l’éditeur d’antivirus. Il était ravi de ne plus voir son nom associé au « pire logiciel de la planète », marquant ainsi son désaccord avec la stratégie d’Intel sur le développement des solutions de sécurité McAfee.

Aujourd’hui, John McAfee poursuit Intel pour avoir le droit d’utiliser son nom pour une autre société, MGT Capital Investments. Il souhaite rebaptiser cette structure en John McAfee Global Technologies. Cette société est comme l’indique le site web dédié « au processus d’acquisition d’un portefeuille diversifié de technologies de cybersécurité ».

Intel met son veto

Cette société travaille dans le même périmètre qu’Intel Security. Quand le fondeur a eu vent des projets de John McAfee en juin dernier, il a menacé de poursuivre MGT Capital Investment s’il poussait plus avant son souhait de renommer cette société. Pour cela, Intel s’appuie sur le dépôt de marque auprès de l’USPTO (United States Patent and Trademark Office). Selon lequel la société de Santa Clara détient la marque McAfee depuis le rachat en 2011 (sous le numéro d’enregistrement 1818780 datant du 21 décembre 1992).

Pour John McAfee, pas question d’abdiquer, il souhaite qu’un juge lui donne la possibilité d’utiliser son nom pour sa nouvelle société, en tant qu’exception au droit des marques. Car selon lui, il n’y a pas « d’alternatives suffisantes et adéquates pour l’utilisation de son nom en propre ».

Cette attaque intervient dans un contexte où Intel cherche à vendre sa division sécurité. Selon la presse américaine, le fonds d’investissements TPG serait en négociation pour racheter Intel Security pour un montant de 3 milliards de dollars.

A lire aussi :

McAfee et Kim Dotcom disent combien ils s’aiment sur Twitter

Déblocage de l’iPhone : John McAfee s’apprête à manger une chaussure


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur