Microsoft confirme sa volonté d’être opérateur en France

OperateursRégulationsRéseaux
1 77 Donnez votre avis

Microsoft entend bien devenir opérateur télécom en France pour exploiter les services de communication sur Skype Entreprise en direction des professionnels. Mais pas des particuliers.

Microsoft sera-t-il bientôt opérateur en France ? Tout le porte à croire pour ce qui concerne son offre professionnelle. Début octobre, à l’occasion du lancement de l’offre PSTN Calling pour la version Cloud de Skype Entreprise, Microsoft nous avait déclaré avoir déposé une demande de licence auprès de l’Arcep pour opérer son service de communication et collaboration auprès des entreprises.

PSTN Calling permet d’interconnecter les services de la solution logicielle de communication au réseau téléphonique classique et d’attribuer des numéros de téléphone régionaux à ses utilisateurs qui peuvent en retour appeler des numéros fixes et mobiles depuis Skype for Entreprise sans que les correspondants soient nécessairement enregistrés sur le réseau du service. Une solution considérée comme relevant des services d’opérateur et soumise, dans ce cadre à l’obtention d’une licence auprès de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

Dossier déposé à l’Arcep

L’Autorité bataille depuis bientôt 10 ans pour obliger Skype à se déclarer opérateur, parmi d’autres services de communication Internet. Ce que l’entreprise s’était toujours refusée à faire en France, y compris après son acquisition par Microsoft en 2011. Or, avec la loi Macron, l’Arcep a le pouvoir d’obliger les entreprises offrant un service de communication à se soumettre aux obligations réglementaires et son lot de contraintes liées aux opérateurs. Lesquelles vont de la gestion des numéros d’urgence aux différentes taxes auxquelles les fournisseurs de services Internet échappent, en passant par la conservation des données de communication à des fins de requêtes judiciaires. Et si Microsoft entend se développer sur le marché des télécoms en France, il n’a d’autre choix que de se soumettre à la réglementation.

Ce qui sera vrai pour l’offre des services aux entreprises via Skype for Business. La démarche est bien en cours contrairement à ce que laisse entendre Le Figaro selon qui Microsoft « serait sur le point de se déclarer comme opérateur télécoms pour les entreprises auprès du régulateur (Arcep), sans avoir encore formellement entamé la procédure ». Un porte-parole de Microsoft nous a, une nouvelle fois, confirmé que la demande de licence pour l’offre professionnelle du service de communication avait bien été déposée auprès du régulateur. Mais pas sur l’usage grand public de Skype. L’ambigüité vient-elle de cette confusion ? L’Arcep, de son côté, se refuse à commenter l’information. L’éditeur apparaît en tout cas dans la liste des opérateurs déclarés auprès du régulateur. Le nom de Microsoft Ireland operations limited figure dans ce fichier. Une liste de plus de 2000 acteurs.


Lire également
Microsoft fait un pas de plus vers le métier d’opérateur
Skype dit au revoir au P2P et bienvenue au Cloud Azure
Microsoft finalise le client Skype for Business pour Mac


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur