Mobile : la fin des zones blanches programmée à 2016 en France

LegislationMobilitéOperateursRégulationsRéseaux
1 1 Donnez votre avis

L’accord signé à Bercy hier engage les opérateurs à couvrir l’intégralité de la population française en 2G et élargir l’accès à l’Internet mobile.

L’ensemble du territoire français habité ou fréquenté sera intégralement couvert en service de téléphonie mobile 2G d’ici fin 2016. C’est du moins l’objet du protocole d’accord que le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, et la secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle Lemaire, ont signé avec les quatre opérateurs mobiles nationaux reçu hier, jeudi 21 mai, à Bercy en présence de Sébastien Soriano, président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). La couverture en téléphonie mobile des zones rurales, dites blanches, s’inscrit en effet dans la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques adopté au Sénat le 12 mai dernier.

Couvrir en 2G toutes les zones fréquentées

Si le territoire français est aujourd’hui couvert à plus de 99% en technologies mobile 2G par les 3 opérateurs mobiles historiques (et indirectement par Free qui s’appuie sur le réseau d’Orange dans le cadre d’un accord d’itinérance jusqu’en 2018), il reste encore des zones où les habitants ne disposent d’aucun accès à un service de téléphonie mobile. 160 communes et centres-bourg concernés ont déjà été identifiés. Les autres le seront dans le cadre d’un recensement qui sera mis en place dans les prochains mois.

Les opérateurs seront également tenus d’assurer un service mobile dans les zones effectivement couvertes en centre ville (ou centre bourg) mais pas leur périphérie susceptible d’accueillir des activités commerciales, industrielles ou touristiques. Un guichet de couverture mobile sera ouvert au sein de l’Agence du numérique (l’agence chargée de coordonner les actions du plan France très haut débit avec la mission THD et le programme de la French Tech) afin de définir 800 sites prioritaires. Si leur identification sera du ressort des collectivités territoriales, ce sont bien les opérateurs qui s’engagent à couvrir les sites concernés dans les quatre ans à venir.

L’Internet mobile étendu

Par ailleurs, Bouygues Telecom, Free, Numericable-SFR et Orange devront également élargir leur couverture 3G afin d’apporter l’Internet mobile sur 2 200 communes qui en sont toujours dépourvues sur les 3 600 identifiées en 2010. Ils ont jusqu’à la mi-2017 pour s’acquitter de leurs obligations. Au besoin, l’Arcep usera de son pouvoir de sanction pour les y obliger. Enfin, Emmanuel Macron incite les opérateurs à formuler des propositions communes afin de faciliter l’accès aux femtocell, ces mini antennes mobiles résidentielles à brancher sur la liaison fixe ADSL ou fibre, permettant d’améliorer ou d’établir la couverture mobile dans les domiciles.

« Nous voulons que chacun puisse téléphoner avec un mobile, où qu’il réside. Nous avons fixé un cap, celui de l’investissement dans les réseaux et le déploiement d’infrastructures de nouvelle génération a déclaré le ministre de l’Economie. Nous avons établi une méthode, en invitant le secteur à nous proposer rapidement un engagement collectif. Avec la signature de cet accord, une étape importante est franchie qui va permettre de traduire en actes les objectifs fixés en mars par le Premier ministre. » Emmanuel Macron a également réfuté le prétexte du mouvement de consolidation du secteur pour justifier un frein aux investissements. « L’heure n’est pas à la concentration entre opérateurs, mais à l’investissement, a-t-il déclaré aux Echos . La concentration, c’est moins d’équipements, moins de réseaux et moins d’emplois. Le secteur est aujourd’hui animé par quatre opérateurs qui ont chacun leur place et qui se sont engagés dans un mouvement général de modernisation de leurs infrastructures, sur la 4G et sur la fibre. »


Lire également
Couverture mobile : les zones blanches dans le collimateur du gouvernement et d’Orange
L’Arcep prêt à sanctionner les opérateurs mobiles
Mobilité : Manuel Valls veut couvrir les zones blanches

crédit photo : Chuck Wagner – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur