Chrome 48 se pare d’un mode présentation et de notifications

AppsMobilitéNavigateursPoste de travail
Chrome, Google, navigateur, sécurité © Google
5 9 Donnez votre avis

De nouvelles API sont intégrées à Chrome 48, permettant de faciliter la mise en place d’un mode présentation, l’envoi de notifications ou encore l’adaptation à la bande passante accessible côté client.

Google présente les nouveautés de la prochaine version de son navigateur web Chrome. Chrome 48 est accessible en mouture bêta sous Windows, OS X, Linux et Android.

Première avancée, l’intégration de l’API Presentation du W3C. En cours de mise au point, cette API permet de basculer le contenu du butineur sur un système d’affichage externe (écran ou projecteur) ou déporté (AirPlay, Chromecast, DLNA, Miracast…). Le présentateur garde le contrôle sur ce qui est affiché depuis l’ordinateur, par exemple un notebook ou un smartphone. En plus du support de la Presentation API, Google apporte celui du Cast Web SDK, propre à son offre Chromecast.

Autre avancée, une refonte du système de notifications intégré à Chrome en mars dernier. Il s’appuie sur l’API Push du W3C et peut se connecter au Google Cloud Messaging. Il est maintenant possible d’intégrer des boutons aux notifications, afin de provoquer le lancement de tâches spécifiques, sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir la page web du service web concerné. Plus de 350 millions de notifications sont émises chaque jour par Chrome, précise Google.

Meilleure gestion des connexions lentes

Les développeurs de sites web pourront dorénavant déterminer à quelle vitesse se connectent les utilisateurs sur la Toile, ce qui leur permettra d’ajuster le volume de ressources envoyées. Cette fonctionnalité sera le parfait complément du responsive web design sur les terminaux mobiles, où la vitesse de connexion peut parfois être très limitée.

Autres nouveauté, le support du VP9 dans le WebRTC, ce qui permet de réduit les besoins en bande passante de presque moitié par rapport au VP8 ou à l’H.264, explique Google. Les outils de développement intègrent également un panneau relatif à la sécurité des pages web, facilitant ainsi la migration d’un site vers le HTTPS.

À lire aussi :
Alerte à la faille critique pour le navigateur Web Google Chrome
800 millions d’utilisateurs actifs de Chrome sous iOS et Android
Chrome abandonnera Windows XP et Vista en avril 2016

Crédit photo : © Google

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur